Stage avec Patrice Franchet d’Espérey.

octobre 1st, 2017

Très beau week end avec Patrice Franchet d’Espérey!!!!
Comment travailler son cheval sans tensions… comment obtenir sans s’opposer au mouvement… oser revenir sur ce que l’on pensait acquis… accepter que l’on ait pu se tromper…se dire toutefois que l’on était quand même sur la bonne voie, dans le bon état d’esprit.
Réfléchir toujours et sans cesse, se remettre en question…c’est comme cela qu’on avance…et aller vers toujours plus de douceur, avec un cheval paisible.
Beaucoup de travail en perspective, mais la chance de n’être qu’à 3/4 d’heure de route et de pouvoir par conséquent (du coup ?), organiser une rencontre, à pied ou à cheval, pour échanger, partager, écouter et avancer encore un peu.
Merci encore Monsieur Franchet d’Espérey pour vos connaissances dispensées avec tant de gentillesse et de bonne humeur…nous avons aussi beaucoup ri!!!

 

L’image contient peut-être : 1 personne, ciel, nuage, cheval, plein air et nature

Faire tranquillement sauter les tensions, au box puis en main.
On observe d’abord.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, cheval et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, cheval et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus et cheval
L’image contient peut-être : une personne ou plus, cheval et plein air

Faire tranquillement sauter les tensions, au box puis en main.
On observe d’abord.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, cheval et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, cheval et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus et cheval
L’image contient peut-être : une personne ou plus, cheval et plein air

L’image contient peut-être : une personne ou plus, arbre, cheval, ciel, plein air et nature
L’image contient peut-être : une personne ou plus, cheval, arbre, plein air et nature
L’image contient peut-être : 1 personne, arbre, cheval, plein air et nature

Faire tranquillement sauter les tensions, au box puis en main.
On observe d’abord.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, cheval et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, cheval et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus et cheval
L’image contient peut-être : une personne ou plus, cheval et plein air

 

De l’importance du regard.

octobre 1st, 2017

Outre que le regard sert, lorsque l’on travaille à plusieurs, à voir les autres cavaliers afin d’éviter les collisions, et à dessiner avec précision les figures, il a également d’autres vertus.

Quand on regarde devant soi en élargissant sa vision périphérique, d’un regard un peu flottant (comme il existe la lecture ou l’écoute flottantes) sans fixer d’objet déterminé, on prend simultanément conscience de son environnement, de son corps, et de celui de son cheval. On est alors en état de travailler de façon optimale sa proprioception (réception sensorielle qui renseigne les centres nerveux sur l’état de contraction des muscles et des différentes attitudes du corps).

A contrario, lorsque l’on est focalisé sur un point, en général la tête de son cheval, et que l’on a une faible conscience de son corps, les informations qui nous arrivent du corps du cheval sont imprécises, et risquent d’être traitées approximativement.

D’où l’importance d’un regard bien orienté si l’on souhaite affiner l’usage de ses aides et donc approfondir l’harmonie entre sont corps et celui de sa monture!

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur des chevaux, cheval, plein air et nature
L’image contient peut-être : 1 personne, cheval, arbre, ciel, plein air et nature

Travailler en respectant les principes d’apprentissage.

septembre 10th, 2017

Apprentissage avec renforcement négatif.
Cet apprentissage fait partie de ce qu’on appelle le conditionnement opérant, « aussi appelé conditionnement instrumental, de type ll ou skinnerien dit associatif »*.
Pour beaucoup, le renforcement négatif est souvent lié à la notion de punition! Il n’en est rien puisqu’en fait, le mot « négatif » fait référence à l’idée que l’on ôte une action (moins l’action), lorsque le cheval donne la bonne réponse.
Par exemple : le cheval pèse à la main, son équilibre s’altère et ce n’est pas le comportement attendu. Il serait souhaitable qu’il s’allège.
Le cavalier va rechercher un changement d’attitude par une action de main spécifique, rapide et de bas en haut.
Quand le cheval donne la bonne réponse en se décollant de la main et en retrouvant la légèreté, à ce moment précis, la descente de main (cession de la main) se fait totale et immédiate.
Pour une bonne évolution dans le travail, outre la préparation physique exigée un exercice, le choix d’une action et la qualité de son exécution sont deux critères très importants, mais la cession de cette action est un critère non moins important!
La cession de l’action est en quelque sorte la première « récompense » qui permet au cheval de comprendre qu’il a bien fait ce qu’on attend de lui.
Il apprend ainsi à donner de plus en plus vite la bonne réponse, ce qui le conduit à une participation plus active, et au final augmente son autonomie!

* » Travailler son cheval selon les principes d’apprentissage ». ed. Ifce, Haras nationaux.

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, cheval et plein air
L’image contient peut-être : 1 personne, cheval et plein air
L’image contient peut-être : 1 personne, cheval et plein air

Boost indisponible

Dressage classique et éthologie.

septembre 10th, 2017
Voilà plus de 30 ans que je pratique « l’équitation de tradition française ».

Durant quinze années, j’ai énormément appris auprès de mes maîtres, le commandant de Padirac et son épouse, et leur suis extrêmement reconnaissante du savoir qu’ils m’ont transmis!
Toutefois, avec le recul et l’enrichissement de mes connaissances, je me suis rendu compte des manquements, des erreurs dus à la méconnaissance du comportement des chevaux!
En d’autres termes, très peu de connaissances en éthologie équine. Et c’est à mon sens fort dommage!
Je pense que tout cavalier, quelle que soit la discipline qu’il choisit, devrait pouvoir dire qu’il pratique une équitation éthologique, dans la mesure où l’éthologie est censée représenter un socle sur lequel reposent les savoirs techniques.
Une meilleure connaissance de l’animal induit à coup sûr des actions plus justes, mieux dosées, mieux ciblées. L’éthologie nous renseigne également sur les principes d’apprentissage qui sont indissociables d’une bonne évolution du travail.
Et pourquoi s’intéresser à l’éthologie, si ce n’est pour mieux comprendre le cheval, agir au plus juste, dans l’économie des moyens, et j’entends déjà des dents grincer, et donc d’améliorer le bien être de notre compagnon équin!
Et si grâce à cela, ma technique se trouve améliorée, que j’ai la pleine coopération de mon cheval, qu’il est léger et dans la descente des aides et que je peux le soulager du mors (car honnêtement….ça ne doit pas toujours être très agréable!) sans que la qualité de mon travail s’en ressente, et bien oui!!!!! je le monte avec un filet sans mors…même si ce n’est pas dans la tradition équestre française!!!!? …et je ne compte pas non plus rallier le mouvement végan??

L’image contient peut-être : cheval
L’image contient peut-être : cheval, ciel et plein air

Stage à Langeais avec Patrice Franchet d’Espérey.

septembre 10th, 2017

Espérons que nous aurons beau temps le week end prochain pour notre stage à Langeais avec Patrice Franchet d’Espérey!
N’hésitez pas à me contacter au 06 80 07 68 81 si vous voulez participer en auditeurs libres, c’est-à-dire à pied!

L’image contient peut-être : une personne ou plus et cheval
L’image contient peut-être : une personne ou plus et cheval
L’image contient peut-être : une personne ou plus, cheval, plein air et nature

août 12th, 2017

Le filet sans mors.
Efraim est un petit cheval très agréable, facile à équilibrer, et très respectueux des aides, notamment de la main.
Le contacte avec sa bouche est toujours très léger, et pourtant il semble en permanence gêné par le mors. Cette gêne se manifeste par des mouvements incessants de mâchoire. Ces mouvements n’ont bien sûr rien à voir avec des mouvements de décontraction liés à la flexion de la mâchoire.
Les dents sont saines, la bouche ne présente pas de problème particulier et le changement de mors n’a rien modifié.
La décision est donc prise de le monter avec le filet sans mors! Chacun doit retrouver de nouvelles marques, les sensations ne sont pas tout à fait les mêmes, évidemment, et ne le seront sans doute jamais, mais la bouche est très calme et le
fait d’avoir permis au cheval de se libérer d’un désagrément très important pour lui est de toute façon très satisfaisant.

L’image contient peut-être : 1 personne, cheval
L’image contient peut-être : cheval
L’image contient peut-être : cheval
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur des chevaux et cheval

La tête au mur : 1ère part

juillet 23rd, 2017

La tête au mur, ou travers, est un déplacement latéral se révélant être une excellente gymnastique pour le cheval. Elle améliore l’incurvation, prépare à l’appuyer, et peut s’avérer être une aide précieuse pour les départs au galop tout en optimisant la coordination motrice du couple cheval-cavalier.

On peut se représenter la tête au mur comme un appuyer courant le long du mur au lieu d’être sur une diagonale. Le cheval est en oblique le long de la paroi, incurvé dans le sens où il va (côté concave), les antérieurs à la piste, les hanches cheminant en piste intérieure. L’angle de l’exercice varie selon les besoins d’assouplissement de chaque cheval.

Prenons maintenant l’exemple d’une tête au mur à main gauche : au début du grand côté, le cavalier fait faire à sa monture un petit cercle tangent à la piste, en recherchant une incurvation obtenue avec souplesse, sans résistance et avec pour corollaire une bouche moelleuse et une rêne intérieure légèrement détendue. A la fin du cercle, et quand les antérieurs rejoignent la piste, le cheval se trouvant en oblique par rapport à la paroi, le cavalier recule la jambe extérieure pour envoyer les hanches de sa monture vers la gauche, tout en contrôlant les épaules grâce à la rêne extérieure.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur des chevaux, cheval, ciel, plein air et nature
L’image contient peut-être : cheval et plein air

LA RELATION AVEC LE CHEVAL  DECOUVERTE ET PERFECTIONNEMENT

mai 14th, 2017
  • Vous n’êtes pas cavalier mais vous rêvez de le devenir, et pourquoi pas un jour, d’acquérir votre propre cheval ;
  • Votre enfant débute l’équitation, et vous souhaitez l’accompagner et l’aider, comme il est fréquemment demandé aux parents, en toute sécurité et en connaissance du sujet ;
  • Vous avez toujours eu peur des chevaux et êtes enfin décidé à vaincre votre appréhension ;
  • DESSIN PUB ANTIPEUR
  • Vous avez pratiqué l’équitation il y a fort longtemps et vous désirez, avant de vous remettre en selle, reprendre contact avec le cheval, mais à ses côtés.

Je vous propose sous forme de séances d’1/2h ou d’1h, en compagnie d’un cheval d’âge sûr et gentil,

d’acquérir suffisamment de connaissances pour développer avec cet animal, une relation harmonieuse et respectueuse.

Voici quelques uns des points qui seront abordés :

  • Notions de base sur le comportement du cheval ;
  • Aller chercher le cheval au paddock, au box ;
  • Mener le cheval en main ;
  • Pansage ;
  • Seller, desseller…

en mainpansage DSC03969clown

Prix : 15 euros/1/2h, 25 euros/1h

tél 06 80 07 68 81

marie.helene.lelievre@gmail.com

Vers plus d’autonomie.

avril 11th, 2017

Rendre au cheval sa liberté de mouvements doit être une priorité pour le cavalier!
Dès le débourrage , le cavalier doit tout mettre en oeuvre pour aider son cheval à travailler dans un équilibre lui permettant de compenser les effets négatifs du portage, et de retrouver la pleine possession de ses moyens.
La recherche de son autonomie est donc primordiale. Si le cavalier n est pas autonome lui-même et reste accroché de toute part à sa monture, comment envisager cette autonomie?
Ce n’est que grace à cette recherche permanente que la légèreté s’obtient. C’est pourquoi la descente des aides est si importante.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et cheval

 

STAGE EN TOURAINE

février 21st, 2017

Stage d’équitation de tradition française prés de Langeais, en Touraine, le samedi 8 avril ou le dimanche 9, en fonction du souhait des participants.
Le matin, travail sur la mise en place d’une bonne position et d’un fonctionnement correct afin d’optimiser le geste technique du cavalier. Le développement de la proprioception aide à améliorer l’ équilibre, à maîtriser la décontraction musculaire, et à mieux contrôler l’emploi des aides.
L’après midi, travail sur la technique équestre pure. Faire le choix de la bonne attitude du cheval et des exercices appropriés, afin d’évoluer vers une équitation d’équilibre et de légèreté.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur des chevaux, cheval et plein air