Archive for août, 2007

Levade à pied

dimanche, août 26th, 2007

weblevadeeclairee.JPGLevade à pied

Juste quelques lignes pour vous dire comment Arly m’a donné ce qui pourrait ressembler à une première levade à pied.  J’étais en train de travailler les départs au trot de l’arrêt sur la piste, et mon cheval faisait à chaque fois deux foulées de pas avant de partir au trot. Je me suis dit que j’allais soutenir de la main au moment de la demande, pensant qu’il se mettait sûrement sur les épaules.

J’ouvre ici une parenthèse pour dire qu’avant de donner l’ordre de faire tel ou tel exercice je m’adresse toujours à Arly en prononçant son nom; cela le rend attentif. Donc j’allais trotter, soutenant de la main, lorsque je dis: Arly…

Et là, dans le calme,  avant d’avoir eu le temps de dire autre chose, il s’est joliment levé d’une cinquantaine de centimètres. Je l’ai tout de suite récompensé car pour moi il n’avait pas commis d’erreur puisque je n’avais pas encore dis « trotte ». Il a sans doute donné la réponse qui lui semblait la plus appropriée se sentant très légèrement retenu devant et ma cravache étant seulement posée sur sa cuisse.

Depuis, lorsque je redemande de façon similaire, j’obtiens la même chose, plus ou moins bien naturellement, comme avec n’importe quel autre exercice.

Pour ce qui est du départ au trot de l’arrêt, j’ai obtenu une amélioration en ne soutenant plus devant, et  en stimulant plus de la voix: un « Arly trotte » plus vif .

En conclusion, je voulais souligner qu’il ne faut pas systématiquement sanctionner votre cheval s’il prend des initiatives, vous les avez peur-être induites. Néanmoins faites bien la différence entre initiatives et défenses.

Le blog est à vous!

dimanche, août 26th, 2007

N’hésitez pas à faire vos commentaires, à partager vos réflextions, ou à donner des infos intéressantes… Sur l’équitation, bien sûr! Un clic sur « Comment » et c’est à vous…

Affaire à faire ….

jeudi, août 23rd, 2007

VAN A VENDRE

 Cliquez sur l’image ci-dessous pour en savoir plus !

van à vendre

Et si vous vouliez prendre des cours….

jeudi, août 23rd, 2007

Si vous voulez en savoir plus sur ma manière de fonctionner, mes tarifs….

Cliquez sur l’image ci-dessous.

 renseignements et tarifs

ou n’hésitez pas à me contacter ou à insérer des commentaires dans ce blog.

Remerciements

dimanche, août 19th, 2007

Depuis que ce blog est ouvert, j’ai déjà écrit bon nombre de textes. Il en est un toutefois que je n’avais pas encore eu l’occasion de rédiger, il s’agit des remerciements à celui sans qui ce blog n’aurait jamais existé.

Tous mes remerciements à un charmant jeune homme nommé Joannès, qui, avec une extrême gentillesse a créé le squelette de ce blog, et m’a initiée à le faire vivre. Sa très grande compétence en informatique m’est précieuse. Je dois avouer qu’elle dépasse, et de très loin, ses compétences actuelles en équitation…

à cheval en tunisie

Ceci dit, si un jour j’ai l’occasion de l’initier à l’équitation comme il m’a initiée à l’informatique, je lui renverrai avec grand plaisir l’ascenseur.

Un grand  merci également à Christine, qui m’accompagne au quotidien dans la gestion de ce site : secrétaire à tout faire, superviseuse des coquilles, assistante informatique express, camérawoman, photographe, coach, cavalière et propriétaire de Galaad, « meilleur ami « d’Arly, …et une de mes élèves !

galop sans selle       descente de cheval     levade

Travail en liberté : ouverture vers l’insoupçonné

dimanche, août 19th, 2007

  1) L’indispensable avant de commencer

Votre cheval doit, tout d’abord, tourner à la longe ou dans un rond de longe (donc sans longe mais totalement canalisé) dans le plus grand respect de la personne qui le travaille. Il doit répondre à la voix, aux codes gestuels, se porter en avant à la plus petite action de chambrière et doit s’arrêter sans l’aide de la longe. De plus, quand il est au pré et que vous allez le chercher, il doit venir vers vous spontanément. Il va sans dire que confiance et respect mutuels sont instaurés depuis longtemps.

2) Vous vous lancez

Travail en liberté au galoptravail en liberté

Commencez par lâcher votre cheval dans un espace réduit que vous augmenterez progressivement. Ayez le même comportement, les mêmes codes, les mêmes ordres qu’à la longe. N’imposez pas forcément à votre cheval de rester en cercle autour de vous. Il peut s’éloigner et prendre un peu d’autonomie dans la mesure où vous gardez le contrôle des allures et du sens des déplacements. Ayez la même philosophie qu’à la longe : laissez votre compagnon s’exprimer et puis n’oubliez pas qu’il s’agit de travail en liberté ; alors, même si elle n’est pas totale, faîtes en sorte qu’elle existe tout de même.Vous avez toutes les chances de voir votre cheval se remettre en cercle spontanément autour de vous.

3) Détail technique

changement de main en liberté à 2

Pour changer de main, faîtes cela tranquillement d’abord.Vous pouvez faire tourner le cheval, soit vers l’intérieur, soit vers l’extérieur. Cela dépend de la tendance naturelle de votre cheval ou de ce que vous décider de lui apprendre. Personnellement, je respecte la tendance de chaque cheval que je travaille. Quoiqu’il en soit, une des techniques consiste à se mettre sur la trajectoire du cheval afin qu’il soit gêné pour continuer d’avancer et à lui intimer l’ordre de tourner à l’aide d’une demande verbale ou gestuelle. Ne demandez pas cela n’importe où. Faîtes en sorte pour que le cheval ait suffisamment de dégagement pour tourner selon un angle assez large.

3) La cerise sur le gâteau

Pas en liberté à 2.

Trot, galop et changement de main à 2, en liberté.

Saut en liberté, à 2.

Lorsque vous maîtrisez la situation, et si votre cheval a un bon compagnon d’écurie ou de travail, un « meilleur ami » en quelque sorte, et qui travaille lui aussi en liberté, pourquoi ne pas essayer de les faire évoluer ensemble? Et même si de temps à autre ils se chamaillent un peu pour savoir qui sera devant, ils auront certainement plus de plaisir à travailler ensemble que séparément. Je trouve formidable de pouvoir les laisser gérer leurs différents et la hiérarchie de leur relation, dans une relative liberté, tout en continuant le travail aux 3 allures et en changeant de main lorsque je le souhaite. En général ils sont très sereins au retour à l’écurie.

Promenade dominicale

dimanche, août 19th, 2007

Temps de chien pour une promenade à cheval

Néanmoins sans selle, sans mors (juste un side-pull), cela permet de prendre du bon temps et de brouter tranquillement….

promenade gustative

Billet d’humour

dimanche, août 19th, 2007

Un cheval qui tire la langue

Ne laissez jamais un cheval vous manquer de respect en vous tirant la langue!

Même quand il joue ! Non, mais !

gros plan langue de cheval

Et si vous faisiez connaissance avec Arly

samedi, août 18th, 2007

Arly après la doucheArly le gourmand

Arly après la douche et Arly le gourmand

 

Arly au galopArly au galop 2

Vive la récréation

 attaque pour jouer

 on joue à s’attaquer

Arly, petit entier (1m54) PRE, est un coup de coeur acheté dans l’urgence, voilà 7 ans. Il avait alors 6 ans et était juste débourré. Il n’aimait pas la chaleur, la pluie,  le vent, ni les mouches. Il avait horreur de travailler sur le plat ou à pied, de sauter des obstacles.

Il allait comme un fou à la longe et en liberté et n’appréciait guère l’humain. il était néanmoins très doux et respectueux à pied. bref, cet achat s’avérait tout à fait déraisonnable pour la professionnelle que je suis.

Mais comme j’ai bien fait de ne pas être raisonnable ! Je suis ravie, Arly m’a apporté l’essentiel. Avec lui j’ai appris à attendre, à réfléchir et à essayer de comprendre. j’ai aussi âppris qu’il n’est pas forcément grave de renoncer et de remettre au lendemain, Qu’il est fondamental d’essayer de se mettre un peu à la place du cheval que l’on travaille, afin d’imaginer ce qu’il peut ressentir, comprendre, aimer ou ne pas aimer.

Je pense que pour Arly, qui est un cheval très sensible, le débourrage a été un gros traumatisme. Il s’est fait sans doute trop  vite et trop tard, et cela a généré beaucoup de stress.

Arly est maintenant très calme, d’un tempérament extrêmement joyeux et adorant jouer. Il n’aime toujours pas beaucoup le travail, il n’est qu’à voir ses oreilles toujours un peu en arrière et sa queue qui fouaille de temps à autre, mais il s’y plie de bonne grâce et progresse gentiment. J’essaie de ne pas trop lui demander et de varier les activités : dressage, travail à pied ou aux longues rênes, en liberté, promenade ou saut d’obstacles. Il comprend très vite les exercices, il n’est donc pas indispensable de les répéter souvent.

Voilà, vous savez beaucoup de choses de mon fidèle compagnon, que vous verrez par la suite dans les autres activités que nous pratiquons ensemble.

 

 

 

La longe : conseil n°1

jeudi, août 2nd, 2007
  • La longe ne doit pas être uniquement un moment de contrainte pour le cheval :

il a le droit également de jouer, de se défouler à la longe. Pensez qu’il y a sûrement un  moment qu’il est dans son box. Il doit se refamiliariser avec l’environnement extérieur.

 Chaque cheval s’ exprime différemment et à condition qu’il y ait eu un échauffement suffisamment long au pas, il n’y a pas d’inconvénient à autoriser les bonds de joie ou les démarrages intempestifs. Il va de soi que l’éducation de votre cheval doit être telle que vous restiez maître de la situation et que vous sachiez remettre votre compagnon dans le calme en temps voulu.