Archive for septembre, 2007

Bienvenue au pays des Ecuyers

dimanche, septembre 30th, 2007

     quinta da fonte santa   manège de la quinta da fonte santa    tribune et manège de la quinta da fonte santa  club house du manège de la quinta da fonte santa

 Mon arrivée à la Quinta da Fonte Santa a été un émerveillement : c’est un ilôt de beauté dans la banlieue de Lisbonne. Le manège, bien que petit: 13m sur 30m, est un des plus beau du Portugal avec 18 azulejos immenses représentant des reproductions de gravures équestres du 17e siècle. Le club house tout aussi ravissant, sert également de tribune , surplombant le manège.

Le Maître des lieux, Francisco Bessa de Carvalho, dit Kiko,  est écuyer à l’Ecole Portugaise d’Art Equestre de Lisbonne. Il dispense des cours d’équitation chez lui, à l’étranger, et possède également un élevage de Lusitaniens, de renommée internationnale. C’est un excellent enseignant très compétent dont le sens de la pédagogie est indéniable.Toujours courtois, jamais désobligeant, c’est un homme d’une grande gentillesse. L’équipe qui l’accompagne est à son image et offre un très bon  accueil.

La cavalerie de la Quinta est constituée d’une trentaine de Lusitaniens, tous entiers. Beaucoup sont des étalons, soit appartenant à Kiko, soit étant à d’autres personnes mais dont Kiko se sert pour la reproduction au sein de son élevage.

 quinta  Alpiarça    francisco bessa de carvalho   poulain lusitano de francisco bessa de carvalho

Ils ont tous pour géniteurs des étalons de renom. Le Lusitanien est un cheval naturellement souple et élastique. Ceux-ci le sont particulièrement car très bien travaillés selon des préceptes issus des méthodes de l’Académie d’Art Equestre de la Cour Portugaise, dont l’enseignement et la tradition, n’ont jamais cessé d’influencer l’équitation au Portugal. Tout n’est que gymnastique, équilibre et légèreté.

Stage au pays des Ecuyers

dimanche, septembre 30th, 2007

 J’ai monté quatre chevaux différents: Jade, avec lequel j’ai beaucoup travaillé la décontraction, afin qu’il ne précipite pas, Hipus, naturellement fléchi à gauche, et donc, qu’il fallait veiller à redresser, Tichequir, un jeune cheval ayant la chance de ne pas avoir de problèmes particuliers, mais apprenant les changements de pieds. Enfin Sirocco, au galop exceptionnel, ayant tendance à bouger la tête si la main n’est pas fixe et si l’assiette n’est pas suffisament profonde. Le tout, bien sûr, en exécutant de nombreuses figures très serrées : taille du manège oblige.

sirocco lusitanien 8 ans      jade lusitanien 15 ans    hipus lusitanien 17 ans

Sirocco                              Jade                             Hipus

 Voici quelques exemples d’exercices, que j’ai fait pour certains  aux trois allures : 

  • huit de chiffre dans la largeur, ou bien encore,
  • au début du grand côté, partir en épaule en dedans ou en appuyer sur quelques foulées, puis revenir à la piste à nouveau en épaule ou en appuyer, et ainsi de suite jusqu’au bout du grand côté.  

Ce travail assouplit latéralement le cheval.

Pour travailler la rectitude, Kiko nous faisait doubler sur la ligne des 3/4, faire quelques foulées d’épaules en dedans, redresser, doubler tout de suite sur l’autre ligne des 3/4 et recommencer la même chose, le tout sans laisser le cheval chasser les hanches dans son épaule en dedans.

Pour assouplir longitudinalement, toutes les transitions montantes et descendantes sont indispensables : ralentir le pas, jusqu’au pas d’école ; le trot, jusqu’au piaffer. Autre sensation inoubliable : un galop sur place avec Hipus !

Avec Jade, j’ai exécuté des pirouettes. C’est un exercice à aborder lorsque le cheval est à l’aise dans l’épaule en avant au galop et quand il peut galoper quasiment sur place sans perdre son impulsion. Toutefois, attention, un déplacement trop rapide des épaules m’a amenée à exécuter plus un « spin américain » qu’une pirouette classique : sensation garantie !

Avec Hipus,  j’ai aussi travaillé la régularité dans le passage. En effet, après quelques foulées, il se mettait volontiers au piaffer en avançant, donc il perdait la propulsion vers l’avant.

Durant mon stage,  j’ai également beaucoup travaillé les changements de pieds, plus ou moins rapprochés selon le niveau des chevaux.

Je ne vous ai pas donné la liste complète des exercices que j’ai exécutés durant mon séjour, mais vous avez déjà là une idée plus précise du travail, qui s’est toujours déroulé dans le calme, dans le respect du cheval et avec des temps de repos après chaque exercice difficile.

De quoi rêver et éventuellement… soigner quelques muscles le soir venu…

Des tarifs un peu plus précis

lundi, septembre 24th, 2007

A la demande de certains j’ajoute ici la fiche de tarif que je fournis habituellement à mes clients.

tarifs cours équitation

De retour

lundi, septembre 24th, 2007

weblisboahpim1125.JPG

De retour de Lisbonne, où j’ai travaillé chez un écuyer qui allie compétence, pédagogie, sans compter une extraordinaire gentillesse. Que du bonheur…

Bref, plein de choses à vous raconter… un peu plus tard.

VARIETE DES EXERCICES DANS LE TRAVAIL A LA LONGE

dimanche, septembre 9th, 2007

Proposez à votre cheval des situations susceptibles de développer son autonomie, sa hardiesse, ou bien des exercices ludiques qui rompront avec la routine quotidienne. Il est juste de vouloir améliorer le physique de votre monture, mais il est indispensable de le faire évoluer dans son mental : le rendre plus sûr de lui, moins stressé, plus gai, que sais-je encore!

Je dispose, entre autre, pour travailler avec Arly, d’une grande carrière souvent encombrée de choses très intéressantes dont je tire profit le plus souvent possible. Parfois, quand je le longe, je me promène dans toute la carrière en le faisant passer à des endroits étroits ou au milieu de barres et de plots sans intervenir, sauf pour le rassurer s’il est inquiet, n’hésitant pas à passer moi-même les « obstacles » pour lui montrer qu’il ne risque rien. J’ai ainsi « sauté » plusieures fois la haie avant qu’il comprenne que s’était également à sa porté.

A l’issue de ce type de séance, mon cheval est trés décontracté, sans avoir l’air d’être aussi fatigué qu’après un travail en longe plus classique. De plus, il est devenu beaucoup moins « sur l’oeil » et de ce fait, plus calme en extérieur.

 descente butte      montée butte     saut cheval en longe