Longer ? licol, caveçon, filet ?

Faut-il longer son cheval en caveçon, en filet ou en licol ?
Si je prends l’exemple d’Arly, j’ai commencé à le longer en caveçon. Je pense que c’est un bon outil, à condition d’être correctement utilisé. Je choisis toujours un caveçon espagnol car c’est léger et facilement adaptable à bon nombre de chevaux. Par contre, il est impératif de sérieusement le rembourrer au niveau de la muserolle. Bien ajusté pour ne pas battre sur le chanfrein ni tourner sur l’œil, le caveçon laisse la bouche intacte lors des démarrages intempestifs du cheval et a un rapport précis avec la tête : le fait que la longe soit attachée sur le devant de la tête permet à celle-ci de bien tourner dans le sens de l’incurvation.
Encore une fois, si le caveçon est bien adapté et bien ajusté il peut être supporté par tous les chevaux.
Arly est un cheval qui n’a jamais tiré sur sa longe, il avait même la tendance inverse et je devais sans cesse le renvoyer sur son cercle. Il m’arrive de le longer sur le filet avant de le monter lorsque je sais qu’il ne va pas faire le fou. Ma longe est alors attachée à une alliance pour répartir de façon un peu plus égale la tension sur les deux anneaux du mors.
N’utilisez cette façon de faire qu’exceptionnellement et si votre cheval ne tire pas du tout car c’est contraignant pour la bouche de ce dernier.
Maintenant que mon cheval travaille tout à fait correctement à la longe, je n’utilise pratiquement plus que le licol (un licol normal, car les licols américains, de par leur finesse, peuvent être agressifs en cas de contact un peu fort).
C’est un matériel léger, pas du tout contraignant et si votre cheval est bien éduqué je ne vois pas ce qui vous empêcherait de l’utiliser.
Attention, si vous avez un cheval, jeune ou moins jeune, peu respectueux de votre main et qui vous emmène à l’autre bout du manège, préférez le caveçon !  

One Response to “Longer ? licol, caveçon, filet ?”

Leave a Reply