Commentaire pour une soirée d’exception

Je n’écris pas habituellement sur ce blog. Je le lis beaucoup, on y retrouve parfois des photos que j’ai faites ou que Marie-Hélène a faites de moi lorsque je lui sers de cobaye. Il faut donc une occasion particulière pour que ces quelques lignes y soient rédigées.

Si j’y écris aujourd’hui c’est sur l’invitation de sa propriétaire suite au spectacle du 23 novembre à Bercy.

Pour une grande 1ère, les 4 écoles d’art équestre s’y retrouvaient : l’Ecole Espagnole d’équitation de Vienne, le Cadre Noir de Saumur, l’Ecole royale Andalouse de Jerez, et l’Ecole Portugaise d’art équestre de Lisbonne. Pour qui aime les chevaux et l’art équestre c’était un évènement à ne pas manquer.

bercy 2007 4 écoles

Je dois avouer que l’entrée en piste de ces cavaliers venus de 4 pays était impressionnante. C’est toujours impressionnant …et si rare… de voir l’harmonie naître de la différence. Les cavaliers de Vienne, bicornes, longues redingotes sur leurs lippizans gris (blancs pour les non-initiés) étaient un exemple de calme et de discrétion des aides : mesure et précision. Ils étaient rejoints en cela par les cavaliers Portugais en habits de velours cramoisi tout droit hérités du XVIIIe siècle sur leurs lusitaniens de souche alter réal à la robe baie. Venaient ensuite les cavaliers du cadre Noir, en stricts et élégants habits militaires montant leurs chevaux  alezans (en grande majorité), et l’on sentait poindre derrière l’art du dressage la pratique du sport et de la compétition équestre. Ils partagaient donc, mais à degré moindre, la tonicité des cavaliers andalous en tenue d’équitation de travail ou en habit du XVIIIe  sur leurs chevaux Pure Race Espagnole : vivacité, brio étant pour ces derniers les maîtres mots.

levade levade cadre noir levade lisboa levade jerez

Différences des chevaux, des tenues, des silhouettes, des objectifs même recherchés (du respect de la tradition, à la représentation de la diversité des équitations, en passant par la volonté d’inscrire son nom dans l’histoire du sport équestre). Que de différences, que d’hétérogénéité…

Quelle leçon ! Leçon équestre à l’évidence (chapeaux bas messieurs devant tant de maîtrise !) mais leçon humaine également : dans ce siècle fou où chacun s’en réfère à sa chapelle en oubliant d’écouter, de tenter de comprendre, d’accepter autrui tel qu’il est, se privant ainsi de la chance d’apprendre, ces cavaliers ont montré que les différences n’excluent pas les points communs,  et n’empêchent pas de coexister, voire même de créer de la beauté.

bercy 2007 4 écoles

Merci messieurs, ce fut un beau spectacle, ce fut une belle leçon…et pas seulement équestre.

Christine Maintier

3 Responses to “Commentaire pour une soirée d’exception”

  1. patou dit :

    Félicitations Christine pour tes photos, elles sont à l’image du spectacle… MAGNIFIQUES !!! Hélène

  2. Merci Hélène.
    Plein de bonheurs équestres à venir pour toi et ton nouveau cheval.

    De la part de Christine.

  3. patou dit :

    Merci Marie, à la relecture du commentaire de Christine je me suis rappelé une citation de Paul Valery « Les hommes se distinguent par ce qu’ils montrent et se ressemblent par ce qu’ils cachent. » ln

Leave a Reply