Monter à cru, c’est pas du tout cuit!

Monter à cru est un travail tout à fait propice au développement de la décontraction et de l’équilibre.

Il ne s’agit pas dans cet exercice de prouver ses capacités à tenir sur un cheval qui bouge, quoi qu’il puisse en coûter : jambes serrées et mains raccrochées à la bouche.

Bien au contraire, je recommande de tout lâcher et de se laisser imprégner par les mouvements de sa monture.

Si vous n’êtes pas habitué, faîtes-vous longer par quelqu’un de confiance sur un cheval sage et confortable. Equipez celui-ci d’un tapis et d’un surfaix auquel vous pourrez ajouter un dispositif non contraignant pour l’animal et qui pourra vous être utile en cas de gros déséquilibre.

Commencez au pas : laissez vos jambes et vos fesses bouger au gré des mouvements de votre cheval. Quand celui-ci tourne à droite, laissez votre poids du corps à droite,  quand il tourne à gauche, gardez la fesse gauche bien à gauche et la jambe du même côté bien descendue. Ne donnez pas prise à la force centrifuge vers l’extérieur, c’est très déstabilisant.

Quand vous serez à l’aise au pas, vous prendrez le trot puis le galop. Surveillez bien votre buste : qu’il ne prenne ni avance ni retard, car alors pour compenser le déséquilibre vous serrerez certainement les jambes…entre autres…

Une fois que vous serez en harmonie avec votre monture mettez-lui un filet afin de travailler dans l’autonomie.

Vous vous régalerez, j’en suis sûre!

N’oubliez pas cependant de bien détendre le cheval avant la séance.

webcrujuillet-07-006.jpg webadrscn2505.JPG

8 Responses to “Monter à cru, c’est pas du tout cuit!”

  1. gaton dit :

    tu oublies de préciser que ton cheval a un joli dos bien rond et un garrot pas trop proéminent
    ce qui n’est pas toujours le cas de nos gros selle français
    (je sais que Sylou vas pouvoir me démentir puisque je s

  2. gaton dit :

    oups, erreur de manip, désolé

    je disais donc que Sylou a l’habitude de la pratique
    perso, j’ai beaucoup pratiqué quand je montais a poney,(les rigolades avec les copines lançé au galop sur nos pouns sur la piste , c’est inoubliable comme sensations) et cela ne me tente vraiment plus

    a part peut être une fois sur Arly !!

  3. Je peux comprendre que sur Latina tu ne sois pas très bien, néanmoins, armé d’un gros tapis américain et d’un bon surfaix, c’est garanti, on ne sent plus ni colonne ni garrot.
    Mais tu sais, je ne monte pas à cru pour rigoler, mais pour me tester régulièrement. Je suis sûre que tu y viendras!

  4. sylou dit :

    en vous lisant, il me vient encore l’envie de vous parler de la monte à cru : et oui encore.

    J’y reviens à chaque fois par obligation : sangle oubliée, blessure de garrot, et commence souvent contrariée… et à chaque fois pourtant j’en ressort avec d’inoubliables sensations qui me donnent envie de recommencer et cette fois-ci de mon plein gré. bizarre, mais vrai !

    Pourquoi ? Parce cette technique m’oblige à ressentir moi la nulle en ce domaine !!! et quelle révélation à chaque fois. En fait, j’ai souvent une équitation un peu « dominante » du genre qui veut qu’on lui obeïsse sur le champ, je passe en force et je le vis aussi mal que mon cheval.
    A cru, tout devient différent : je rentre dans une bulle, mes sens sont plus en éveil à l’écoute du ressentit, et j’arrive à lâcher mes crispations une à une. Mon cheval se détend petit à petit et le cercle vertueux se met en route.
    Du coup, j’arrive à mener ma séance de façon rationnelle et progressive. C’est comme si, privée du moindre moyen de me raccrocher à quoi que se soit, j’étais obligé enfin de lâcher prise. Dès fois pour progresser, il faut trouver des moyens extrême, comme se bander les yeux. La monte à crue me montre à chaque fois mes incohérences : la force physique n’est pas une nécessité pour bien monter à cheval… C’est une claque qui m’ébranle à chaque fois et qui me permet de me remettre les pendules à l’heure mieux que n’importe quel réflexion d’un professeur !
    Je trouvre ça plûtot sain comme méthode de remise en question, et je rejoint Marie en affirmant qu’avec un bon tapis et un surfaix c’est royal.
    Il est vrai aussi que j’ai une confiance sans bornes en XS, et que ce procédé ne me coute pas, ce n’est peut être pas possible avec tous les chevaux ? Pourtant, je vous assure qu’une fois qu’on a essayé on voit les choses sous un autre angle !!! à bon entendeur !

  5. nelly dit :

    Bonjour!

    A tous les amoureux du cheval, de la monte a cru, naturelle mais aussi à tous ceux qui souhaitent mieux maitriser leurs emotions, leur vie…

    une partie de ce commentaire a été supprimée car n’ayant rien à voir avec l’équitation.

    Cordialement

    Nelly BEAUFILS

  6. gomez dit :

    j’adore montée a cheval !!!!!!!
    surtout a crus c cool !!!!

  7. Pierre dit :

    Je trouve que de monter a cru c est super bien et que tu en garde que des sensation merveilleuse en plus je trouve que ton cheval et content du coup il en profite Un peu plus

  8. Bonsoir à tous,

    Je viens juste de me rendre compte de cette série d’échanges sur mon blog. Visiblement, j’ai eu un petit souci de réception sur ma messagerie. En revanche, c’est très bien de voir que vous continuez les échanges sur ce sujet.

Leave a Reply