Une nouvelle rubrique : Vos questions

Comme il m’en a été fait la remarque, il n’existe pas réellement dans ce blog une possibilité de déposer facilement vos questions. Et poser des questions, là où on dépose les commentaires d’articles, n’est peut-être pas très aisé.

Pour tenter de rectifier ce défaut une nouvelle rubrique est donc créée :

Vos questions…et des tentatives de réponses

N’hésitez pas à vous y exprimer. A bientôt donc…

115 Responses to “Une nouvelle rubrique : Vos questions”

  1. Bonjour Marjorie,
    Je ne veux pas avoir l’air de bâcler ma réponse, mais là, d’après ce que vous me dites, votre cheval aurait tout de même bien mal au dos. Surtout si des professionnels n’obtiennent pas mieux que vous.
    Avez vous déjà montré votre cheval à un ostéopathe?

  2. Marjorie dit :

    Bonjour, et merci de votre réponse!
    Et bien, le problème, c’est que je ne suis pas propriétaire de ce cheval, je ne peux donc pas prendre de décision le concernant.
    Cependant, j’en discuterais donc avec son propriétaire, pour le faire voir à un ostéo.
    Je vous remercie!

  3. Julie dit :

    Bonjour,

    Je me permets de poser une question qui ne concerne pas directement le travail de nos chevaux, mais l’organisation de cours. Je recherche des cavaliers intéressés par des cours avec Marie-Hélène sur Orléans. En nous regroupant, nous pourrions organiser des cours régulièrement. Y a-t-il des personnes intéressées à Orléans, ou dans le Loiret ?
    N’hésitez pas à me contacter : jegou.julie@gmail.com

    Bonne fin de journée !
    Julie

  4. Isabelle dit :

    Bonjour, et félicitations pour votre blog qui est une véritable mine d’or en matière de conseils sur le travail de nos amis les équidés.
    Je me suis souvent posée la question, “qu’est ce qu’une bonne détente?” Et on m’a souvent répondu,”une bonne détente te permets de bien faire travailler ton cheval pour le reste du cours.” Personne ne m’a encore vraiment expliqué ce que pouvait etre une bonne détente et quels sont les éléments importants à travailler pour permettre à mon cheval d’aborder dans le calme et de manière construite l’exercice du cours.
    Je vous serai infiniment reconnaissante de me faire part de votre savoir sur ce qui est, selon vous, une bonne détente et quels sont les exercices que vous préconisez durant ce moment.
    Merci d’avance.
    Isabelle

  5. Bonjour,
    D’abord merci pour les compliments que vous adressez au blog, etc’est promis, très prochainement je ferai un post sur la détente du cheval.

  6. Julie dit :

    Bonjour,

    Je rebondis sur le post le plus récent ou vous parlez de travail « bas et long ». Je m’interroge sur l’utilité et les modalités du travail à la longe : pensez-vous faire un post à ce sujet dans le blog prochainement ?

    J’avais plus particulièrement deux questions :
    – comment apprend-on à son cheval à travailler bas et long à la longe ?
    – comment faire pour obtenir une cadence lente, ce qui parait encore plus compliqué que lors du travail monté ?

    Et puis, je me joins à tous les lecteurs pour vous féliciter pour les articles très intéressants du blog !!
    Bonne fin de journée,
    Julie et Tica

  7. will dit :

    Bonjour Marie-Hélène,
    Je suis toujours avec grand intérêt votre blog et je voudrais partager une expérience concernant le choix de l’embouchure. Jusqu’à présent, en cavalier de l’ancienne école, je considérais que ‘le mors, c’est la main’, et que la qualité de celle-ci seule comptait. Les critères de choix d’un filet simple se réduisaient pour moi à ses dimensions (ajustement à la bouche), la grosseur des canons (sévérité) et accessoirement à la forme des anneaux (Chantilly, aiguilles, Verdun). Je n’accordais pas d’importance à la nature du métal, ni au poids du mors (creux ou plein). Et j’utilisais le même Verdun depuis, hmm, 40 ans avec la plupart des chevaux que j’ai montés (à condition bien sûr qu’il soit parfaitement adapté à la largeur de la bouche) . Or, le jeune Iberique cruzado que j’essaie de dresser en ce moment est très chaud, a une bouche très sensible et a tendance a fuir le contact du mors en s’enfermant des qu’il ‘chauffe’. On m’a conseillé d’essayer un Chantilly très léger, en métal genre Aurigan et avec des rondelles en caoutchouc pour protéger les commissures du contact des anneaux.
    L’expérience est encore d’une durée limitée, mais je dois avouer que je constate un meilleur contact et une bouche plus fraîche. Je serais intéressé par vos commentaires éventuels.
    Merci d’avance et encore bravo pour votre site qui est un véritable compagnon de lecture!

  8. ISA dit :

    Bonjour,

    J’ai un lusitanien de 9 ans. J’aimerais savoir si il est important d’établir un planning de travail. Actuellement, il est monté par un cavalier 4 jours par semaine mais me semble plus tendu, stressé, neveux et moins à l’écoute quand je le monte le week-end que lorsqu’il est au paddock un jour ou deux. Je pense qu’il est trop travaillé dans le rassemblé, piaffer, passage, trot expressif et trot allongé? est il courbaturé? J’ai un peu peur de sombré dans l’excès? avez vous un planning de travail « type » sur une base hebdomadaire? Merci pour votre réponse. I.

  9. Jeanne dit :

    Bonjour,

    J’ai une jeune halflinger de 6 ans, qui n’a que très peu travaillé a la longe mais qui est bien montée. Je cherche a mettre ma jument parfaitement en longe en vue de lui faire faire de la voltige car elle est vraiment porteuse. Mais je ne sais pas quel travail dois je faire? Un travail basique de longe ou un travail spécifique? Y a t-il des exercices spéciaux? Si vous pouviez m’aider, je vous en serais très reconnaissante.
    En espérant avoir de vos nouvelles au plus vite.
    Cordialement. J

  10. Bonjour,
    Je ne suis pas une spécialiste du travail en longe pour un cheval de voltige!
    Je peux toutefois vous conseiller de lire le ou les post concernant le travail à la longe, déjà écrits sur ce blog. En cliquant « travail à la longe » dans le moteur de recherche, vous devriez trouver quelque chose.

  11. Anne-sophie tréhour dit :

    Bonjour,

    je suis la propriétaire d’un trotteur qui prend 8 ans cette année. Ce cheval a connu les entrainements de trot mais n’a jamais couru, je le travail depuis ses 4 ans. J’ ai commencé a « dressouiller » un peu avec lui l’année dernière et je souhaiterais avoir votre avis. je suis confrontée a différents discours et je ne sais plus trop à quel saint me vouer. Je monte sans mors, c’est un choix personnel et c’est aussi le choix de mon cheval qui a du connaitre des mésaventures avec le mors au point de casser son attache en tirant au renard au moment de lui passer le mors. Bref j’ai commencé a le rééduquer en mors mais je n’ai jamais réussi a lui redonner confiance en la main, je suis donc passer au sans mors et il n’en travail que mieux ( à mon avis). J’ai vu dans différents articles que vous n’étiez pas contre , c’est aussi pour cela que je vous pose mes questions.
    Ma question porte sur la mise en main et l’impulsion de mon cheval. Certain me conseillent de mettre beaucoup de contact et beaucoup de jambe, d’autre de continuer a faire ce que je fais, peu de mains ou une main qui parle et indique au cheval : je prend et relâche (question/réponse). je vous laisse une video de mon travail en dressage : http://www.youtube.com/watch?v=8Cz570kpfrI . Bref, la question est : dois je mettre mon cheval sous tension entre mes mains et mes jambes comme certain me l’ont conseillé ?ou continuer a travailler comme je le fais dans la video ?

    J’attend votre réponse avec impatience.

    PS : ne tenez pas trop compte du travail au galop, il n’avait pas galopé depuis longtemps ( je n’ai pas d’installations correctes) et en général il lui faut trois jours pour retrouver un galop correct, la joie des trotteurs mais ca viendra.

    merci d’avance

    Anne-Sophie

  12. Bonjour,
    Avant même de regarder votre vidéo, et quoi qu’elle me réserve, je peux déjà vous déconseille vivement de pousser avec beaucoup de jambes sur une main ferme!
    Je suis bientôt en vacances et vais prendre le temps de vous regarder. Ensuite je vous donnerai mon avis sur votre travail.
    Bien cordialement.

  13. Anne-sophie tréhour dit :

    merci beaucoup

  14. Samantha dit :

    Bonjour,
    J’aime énormément vos articles qui me parlent et me guident. Je les lis avec beaucoup de plaisir et d’impatience!
    Je souhaite savoir si vous pouvez me donner un petit conseil…
    Je suis l’heureuse propriétaire d’une jeune 4,5 ans. J’estime qu’elle est trop jeune pour sauter (seulement 40 cm 1 fois par mois MAXIMUM car elle adore cela), trop jeune pour rester en main lors d’une séance de travail de 30 minutes… Suite à des poussées de croissances et son passage de box à stabulation avec des copains, elle a perdu beaucoup de gras, et beaucoup de muscle. Elle s’est déplacé le bassin, l’osthéo est venue, la selle semble à présent inadaptée… bref la totale…

    Elle engage difficilement (elle se juge, tout au plus, alors qu’elle serait capable de se méjuger de plusieurs empreintes de sabots, elle a des allures de cheval arabe, ce trot «volant» !) et je travaille les extensions d’encolure en longe avec elle (sans enrênement). Je vois que ça lui demande de l’effort, au galop elle n’y arrive pas encore et tombe littéralement sur son avant main quand elle essaie de baisser sa tête. Je suis d’avis que si elle n’engage pas autant qu’elle le pourrait c’est car elle est démusclée et que la selle la dérange.
    Mais on me dit que c’est car elle est trop fainéante et qu’elle a perdu l’habitude de travailler… Elle m’a «amadoué» en se faisant passer pour un pauvre cheval impotent…

    Que feriez vous avec un jeune cheval démusclé et pas très motivé à travailler ?

    Merci beaucoup d’avance… Et merci pour votre blog qui est une vraie mine d’or!

  15. Bonjour,
    j’ai lu votre mot avec attention et je pense qu’il ne serait pas très judicieux de vous donner une réponse sans avoir vu de vidéo.
    En effet tout ce que vous me dites sur votre façon de faire semble très bien. De plus je ne peux pas vous suggérer de montrer votre cheval à un ostéopathe puisque c’est déjà fait!
    C’est pourquoi je me demande s’il ne serait pas préférable de vous faire filmer juste dans le travail au galop afin que je me rende mieux compte.
    Bien sûr si vous ne le pouvez pas, je tâcherai de vous donner quelques éléments susceptibles de vous aider.
    Cordialement.

Leave a Reply