L’ incurvation : 2ème partie.

La latéro-flexion uniforme du rachis, et de surcroit qui serait produite par l’action de la jambe intérieure, est un vaste sujet qui fait couler beaucoup d’encre, et qui engendre bien souvent des polémiques.

Les manuels fédéraux parlent de cette incurvation régulière obtenue par la jambe interne dans le manuel des galops 1 à 4 et celui des galops 5, 6, 7, où il est précisé que « plus le diamètre d’une courbe est petit, plus la monture doit ployer son rachis… », nous laissant ainsi supposer que le cheval possède les mêmes possibilités de latéro-flexion sur l’ensemble de sa colonne vertébrale, donc aussi dans la région thoraco-lombaire. Mais il est également écrit, dans le manuel des galops 8, 9 :  « l’incurvation est quelque chose de très léger. Vous devez juste apercevoir l’oeil, et non la ganache. Ne cédez pas à la tendance qui consiste à plier exagérément le bout de devant… ».

Mais les explications s’arrêtent là, et aucun conseil n’est donné pour aider un cavalier à décrire un cercle de dix mètre de diamètre, comme il est demandé en compétition officielle, en ne voyant que l’oeil de sa monture et surtout pas la ganache! Que penser de tout ceci ?

Certains grands cavaliers, comme Jean d’Orgeix (article intitulé « réflexions sur le dos » parrut en 1997 dans la revus de l’ENE), mettent en doute, au contraire, les facultés de flexion latérale de la colonne thoraco-lombaire et du même coup, la responsabilité de la jambe intérieure dans l’incurvation.

Ayant eu, personnellement, de nombreux chevaux raides ou contractés à gymnastiquer, j’ai beaucoup travaillé les flexions d’encolure sans lesquels je n’aurais jamais pu, par la suite, aborder les petits cercles, la latéro-flexion thoraco-lombaire ne m’ayant certainement pas permis à elle seule, d’exécuter ces figures…même en poussant sur ma jambe intérieure!

Si l’on cumule les expériences pratiques, les nombreuses observations faites sur le terrain ou sur des photographies, les lectures, telle celle du très bon livre du professeur J-M Denoix sur la kinésithérapie du cheval, et certaines articles scientifiques vétérinaires, comme ceux que Christine a résumés  sur le précédent post, force est de constater que l’impression de courbe régulière dans l’incurvation, est plus un leurre qu’une réalité.

incurvation élève mh lelièvre incurvation élève mh lelièvre

Voici ce que l’on peut imaginer des mouvements vertébraux lors du mouvement d’incurvation.

Prenons l’exemple d’un cheval en cercle à droite :                                                            

  1. Latéro-flexion de la colonne cervicale à droite.
  2. Légère latéro-flexion au niveau thoraco-lombaire entre T9 et T14 qui entraine :
  3. Un mouvement pendulaire du tronc qui est refoulé vers la gauche (la latéro-flexion s’accompagne d’une rotation de chaque vertèbre dont la partie inférieure, dite « ventrale » bascule dans le sens opposé, en l’occurence, ici, à gauche, et comme les vertèbres T9 à T14 sont reliées aux côtes, lorsqu’elles sont en rotation, elles font légèrement basculer la cage thoracique à gauche.)
  4. La rotation du bassin, avec la hanche intérieure qui s’abaisse quand le postérieur droit s’engage.

latero flexion denoix mh lelievre

L’action de la jambe intérieure pour incurver le cheval est-elle une réalité ?

J’émets l’idée que la responsabilité de la jambe intérieure dans l’incurvation n’est peut-être qu’une impression.

Un cavalier qui monte un cheval correctement incurvé, est amené, du fait de l’attitude de ce dernier, à descendre sa fesse et sa jambe intérieures. Cette jambe vient alors naturellement se placer à la sangle, dans le léger creux dû au reflux de la cage thoracique à cet endroit. Ce qui donne l’impression au cavalier qu’elle est au centre de l’incurvation.

Et l’on a vite fait de franchir le pas qui fait imputer à cette jambe d’être la cause de l’incurvation, alors qu’elle n’est que la conséquence de l’organisation du cheval pour s’incurver.

Dans le post suivant, nous verrons commment mener harmonieusement un cheval sur une courbe et quelles sont les aides pour y parvenir en tenant compte au mieux, de l’anatomie du cheval.

4 Responses to “L’ incurvation : 2ème partie.”

  1. francois giffon dit :

    cf « l’equitation de legerete »J C Racinet,chapitre IX »incurver un cheval » et aussi »equitation academique » general Decarpentry,chapitre II, »assouplissement lateral du dessus »(lui prend en consideration l’inflexion naturelle du cheval!!si importante ds la notion de l’incurvation et de la place de la jambe interieure,fusse t elle sur le cote naturellement concave ou convexe)tout n’est pas tout blanc ou tout noir ,ce serait trop simple.les deux ouvrages font suivre ce chapitre par le travail sur deux pistes..

  2. merci à tous de votre participation et des ajouts que vous faites à mes textes qui apportent bien souvent de l’eau au moulin de la connaissance.

  3. JP Giacomini dit :

    BOnjour, votre description de l’incurvation est correcte sauf le dernier detail. Le cheval s’incurve au niveau des 12/13 dorsales et bascule le tronc vers l’interieur, qui alors SOULEVE LA JAMBE INTERIUERE ET L’ ASSIETTEA du cavalier. Si vous vous asseye sans selle sur un cheval que qulequ’un incurve a la main (deplacement lateral de la croupe), vous sentir nettement votre jambe interieur monter et l’exterieur descendre.

    C’sest pour ca qu’au galop la jambe interieure apparait toujours plus avancee et plus relevee que l’exterieure. Du a l’aplatissement du thorax a l’exterieur, la jambe exterieure est plus longue et plus verticale que l’autre. Nous avons fair de nombreuse etudes sur la question depuis 1978 et je serais ravi de vous en parler si vous m’appeller (je vis uux USA: 001 859 236 15 30). Tres beau blog – Jean Philippe Giacomini

  4. Bonjour,
    Merci pour votre commentaire fort intéressant. Je suis très avide d’informations complémentaires qui pourraient nous permettre d’avoir une idée encore plus juste sur cette vaste question qu’est l’incurvation.
    Donc, si vous possédez des documents susceptibles de répondre à cette attente, pouvez-vous m’en faire part?
    Je vous remercie par avance.

Leave a Reply