Les influences possibles des voisins de box.

Un petit tour, une fois encore du côté du monde scientifique.
Voici quelques informations extraites  d’une recherche de Krisztina Nagy, Aniko Schrott, et Peter Kabai (article paru dans Applied Animal Behaviour Science, juin 2008, sour le titre : Possible influence of neighbours on stereotypic behaviour in horses.)

 Des études antérieures ont déjà évoqué  l’influence importante que peuvent avoir l’isolation, le type d’hébergement, et les modes d’alimentation  sur l’apparition  de comportements stéréotypés anormaux chez les chevaux. L’étude présentée par K. Nagy et son équipe se base sur une population de 287 chevaux répartis sur 9 écoles d’équitation. Elle révèle que la proximité d’un cheval présentant des comportements stéréotypés est un facteur de risque significatif pour que l’animal exposé à ce voisinage reproduise ces mêmes comportements. Ainsi les comportements agressifs envers d’autres chevaux  accroîssent la probabilité d’apparition de comportements agressifs. Il est improbable de considérer que ces  résultats sont dus à un effet induit par les centres équestres eux-mêmes.

Previous epidemiological studies indicated that social isolation, housing, management conditions, and feeding regime have a strong effect on developing Abnormal Stereotypic behaviour (ASB) . An analysis of data (generalised linear mixed models) on 287 horses of nine riding schools revealed that exposure to a stereotypic neighbour is a significant risk factor for performing stereotypy. Also, aggressive behaviour towards other horses increased the odds of stereotypy in the aggressor. Theses correspondances are unlikely to be a riding-school effect.

Participation : Christine Maintier 

One Response to “Les influences possibles des voisins de box.”

  1. gaton dit :

    je crois que l’on a tous l’exemple du cheval qui se met a tiquer si son voisin le fait, heureusement tous ne sont pas influencable
    mais il est évident que la vie en box est très loin de la vie normale d’un cheval
    combien de chevaux de club ne connaissent que le box ou le travail sous la selle de cavalier « de club » et tous ce que cela induit

    les poneys sont souvent un peu plus préservés en se retrouvant en stabulation a plusieurs

    encore merci pour ce post très interressant, on aimerait en savoir plus

Leave a Reply