Petits exercices à faire à pied.

Outre le travail à pied classique pour lequel on demande au cheval d’exécuter certains des mouvements et figures qui lui sont demandés monté, il existe de multiples façons de travailler à pied. Je pense que l’on doit laisser libre cours à son imagination pour varier les exercices afin de rompre la monotonie des séances.

cheval qui travail à pied m h lelièvre cheval qui travail à pied m h lelièvre

Certains exercices s’adressent plus directement au physique du cheval et ne sont que pure gymnastique, comme, les flexions, les déplacements latéraux, le rassembler…
Toutefois, on peut aussi mettre en place des dispositifs variés, tels des barres au sol, des petits parcours avec lesquels le cheval devra travailler, soit en passant dessus, dedans, dessous, ou que sais-je encore, cela dépend de l’inventivité du « cavalier-piéton ». Dans ces situations, le cheval apprend à être attentif, respectueux, il développe sa confiance et sa franchise, et améliore son organisation psychomotrice.

obstacle en liberté à deux chevaux m h lelièvre

D’autres exercices peuvent être carrément plus ludiques. Il s’agit, dès lors, de créer des situations amusantes pour le cheval, qui prennent la forme de jeux, tout en n’oubliant pas, toutefois, de lui faire respecter les règles de ce jeu. Par exemple, faire la course avec son « cavalier-piéton ». Mais il doit, dans ce cas, s’arrêter en même temps que son « cavalier-piéton », et au code prévu par celui-ci pour signifier l’arrêt.

cheval qui joue m h lelièvre

Chaque type d’exercice est intéressant et important pour le bon fonctionnement psychique et physique du cheval, si tant est, bien sûr, qu’il soit effectué avec bon sens et dans le respect des capacités de l’animal.

cheval qui joue m h lelièvre

A vous de jouer… Et n’oubliez pas de nous faire partager vos expériences !

5 Responses to “Petits exercices à faire à pied.”

  1. Malira dit :

    Merci pour ces petites idées! C’est vrai que la travail à pied est très intéressant, mais une fois à pied à côté de son cheval on se demande souvent ce qu’on va bien pouvoir faire…
    Reste à imaginer des choses, et puis se renseigner pour tomber sur des artciles comme celui-là 🙂

  2. gaton dit :

    sitôt demandé, sitôt servi
    encore merci
    c’est Latina qui va être contente, je crois que ^pour l’instant elle commençait a se lasser de mes « bonnes idées »

  3. gaton dit :

    j’ai testé aujourd’hui et m’a permis de trouver un défaut dans mon travail sur lequel je n’avais pas assez insisté
    j’ai demandé à Latina de reculer en main dans un couloir de barres surelevé et je me suis rendu compte qu’elle n’acceptait que si j’étais sur sa gauche alors que jusqu’à maintenant je pensais qu’elle le faisait indifferemnt de la main

    la difficulté lui a demandé manifestement un effort par rapport a d’habitude
    a travailler donc !!
    encore merci pour ce post

  4. Ce dernier commentaire illustre parfaitement, qu’avant de se lancer dans des exercices dits « compliqués », il est très important de régler tous les petits détails des exercices de base. Et c’est parfois là que l’on rencontre de la véritable difficulté!

  5. Julie dit :

    Un tout grand merci pour ce site très complet et super interressant, d’abord.
    Et pour cet article ensuite, je travail beaucoup à pied avec mes chevaux.
    La bordure maraichère je connaissait déjà et j’ai éprouvé quelques difficultée a faire des épaule en dedans sur ete bordure mais j’y suis arrivée.

    Personellement à pied, je travail aussi sur la commande à distance.
    Par exemple mone cheval doit faire une 8 de chiffre autours de cones et je l’oriente grace a un stick.
    Puis je me suis essayé à Parelli (les 7 jeux) il y a pas si longtemps, c’est interessant et il y a des bonnes idées.

Leave a Reply