Retour sur le passage des coins.

Il est fréquent de voir les cavaliers, lors d’un essai de passage de coin infructueux, ou d’une « sortie de piste » de leur monture, se pencher à l’intérieur en se contractant pour tenter de redresser la situation.

En effet, croyant contenir leur cheval afin que le désordre provoqué par ce déséquilibre vers l’intérieur ne s’accentue pas, ils ne font, en réalité, qu’accroître le problème!

En se penchant ainsi à l’intérieur, ils portent tout leur poids en dedans et entraînent un peu plus leur monture dans cette même direction.
De plus, le déséquilibre est tel, que pour y pallier, le cavalier contracte instinctivement sa jambe intérieure en la plaquant, ce qui a pour conséquence d’inciter le cheval à se coucher dessus.

passage des coins à cheval mh lelièvre passage des coins à cheval mh lelièvre

Sur ces deux photos, on voit les cavaliers légèrement penchés, même si les coins sont corrects.

Les mains, alors, agissent dans le même sens : c’est à dire que généralement, dans ce cas de figure, la rêne intérieure vient se plaquer fortement contre l’encolure pour contrer là aussi le déséquilibre, tandis que la rêne extérieure reste inopérante.

En lieu et place de ces mauvais réflexes, le cavalier devra veiller à garder le buste bien droit, en équilibre au dessus de ses fesses, le poids du corps également réparti de part et d’autre de la colonne vertébrale.

Ainsi le dos pourra être tonique pour venir seconder l’action de la rêne extérieure qui s’écartera pour attirer puis contenir les épaules et rétablir ainsi le bon équilibre latéral de l’avant main.
La rêne intérieure proche du garrot, maintiendra la tête droite ou légèrement fléchie, selon qu’il s’agit d’un cheval ayant inopinément quitté la piste, ou lors du passage d’un coin.

passage des coins à cheval mh lelièvre passage des coins à cheval mh lelièvre passage des coins à cheval mh lelièvre

Enfin, la jambe intérieure agira sans se durcir ni se contracter pour stimuler le postérieur interne.
Le cavalier s’efforcera d’agir, je dirais : en « pointillés », de façon à agir-céder de manière consécutive.

Voilà déjà quelques conseils pour améliorer ce type de problèmes, et n’hésitez pas à faire le retour de votre travail sur le blog.
Merci d’avance!

passage des coins à cheval mh lelièvre

2 Responses to “Retour sur le passage des coins.”

  1. Malira dit :

    Ha tient il tombe bien cet article! Le jeune cheval que je monte en ce moment a une vilaine tendance à vouloir quitter la piste « mine de rien » lorsque des copains sont au milieu! Et d’après ce que je lis j’ai exactement la mauvaise attitude!
    Je vais tester tes conseils 😉

  2. sophie dit :

    du coup la jambe intérieure on la recule ?

    merci des conseils !

Leave a Reply