NOTES SUR L’APPUYER : 2nd PARTIE.

Illustrations…

appuyer blog mh lelièvre

Bon appuyer et bonne attitude de la cavalière à part le coude gauche un peu écarté.

appuyer blog mh lelièvre appuyer blog mh lelièvre appuyer blog mh lelièvre

En ce qui concerne la première photo, il s’agit d’un très léger appuyer (cheval qui débute dans cet exercice) assez correct, mais la cavalière n’est pas du tout déployée dans son corps, donc pas grandi et n’allant pas avec sa jument. Par voix de conséquence, sa jambe droite n’est pas reculée avec souplesse et la hanche reste fermée.

L’appuyer de la seconde photo est bon mais le cavalier ne place pas encore assez les épaules de son cheval à droite.

Le couple cheval/cavalière dégagent une impression d’harmonie, mais il faudrait que les épaules du cheval soient nettement plus à droite. Cet appuyer est heureusement au pas, car au trot, le cheval aurait des difficultés.


Le cheval, bien que légèrement instable dans son attitude, n’est pas mal orienté, néanmoins, il commence à précipiter un peu vers la fin de la diagonale.

Le cavalier, quant à lui, n’a pas un comportement tout-à-fait juste. Sans doute parce qu’il a l’habitude que sa monture fuit un peu dans la seconde partie de l’appuyer, il se met en quelques sortes dans une position de sécurité, mais qui est défectueuse. Il retient le mouvement en reculant l’épaule droite, et tombe à droite, ce qui a pour effet de lui éloigner la jambe gauche.

Au lieu de cela, il devrait contrôler les épaules du cheval tout en restant droit, le poid du corps au milieu de la selle, et la jambe gauche descendue.


Le cavalier est mieux sur la deuxième vidéo. Toutefois, il pourrait donner plus de liberté au cheval en marquant moins le pli d’encolure et en mettant un peu plus les épaules devant les hanches.

Mais là est toute la difficulté des corrections puisque c’est un cheval qui a tendance à fuir vers son épaule intérieure!

One Response to “NOTES SUR L’APPUYER : 2nd PARTIE.”

  1. Sandrine dit :

    ces derniers temps j’ai rebalayé quelques posts un peu rapidement… je reste épatée par des remarques telles que « le pb vient du fait qu’il(elle) pèse encore légèrement trop », ou bien « ah, là, la hanche de la cavalière est un peu trop fermée parce que ceci cela », etc etc … quel analyse et quel coup d’oeil !

Leave a Reply