LES ECURIES DE CHAUMONT SUR LOIRE.

Encore un peu d’histoire, avant de reprendre des sujets plus techniques.

Chaumont sur Loire est une destination de promenade des plus agréables, qui allie enrichissement culturel, avec la visite du château et de ses écuries, et le plaisir des sens, avec le festival des jardins.

Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre

Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre

Vous l’aurez deviné, c’est des écuries que parlera aujourd’hui ce blog.

Mais avant tout, replaçons le château dans son contexte historique.

Dès le Xème siècle à cet emplacement, existait déjà un édifice. C’est Eudes I, comte de Blois qui fit construire une forteresse pour protéger la ville de Blois des attaques des comtes d’Anjou. Ensuite, le chevalier normand Gelduin reçut Chaumont et le fit consolider. C’est grâce à sa petite-nièce, Denise de Fougères ou de Pontlevoy, ayant épousé Sulpice Ier d’Amboise, que le château passa dans la famille d’Amboise pour cinq siècles.

Louis XI fit brûler et raser Chaumont en 1455 pour punir Pierre d’Amboise de s’être révolté contre le pouvoir royal lors de la « Ligue du Bien Public ». Puis, son fils Charles Ier d’Amboise entreprit la reconstruction du château de 1465 à 1475 en édifiant l’aile Nord (face à la Loire) aujourd’hui disparue.

De 1498 à 1510, Charles II de Chaumont d’Amboise, aidé de son oncle le cardinal Georges d’Amboise, poursuivit la reconstruction dans un style déjà marqué par la Renaissance tout en conservant la même allure générale fortifiée. À la fin de 1559, Catherine de Médicis, qui possédait le château depuis 1550, l’échangea à sa rivale Diane de Poitiers, maîtresse du roi Henri II, contre celui de Chenonceau.

Pendant près de trois siècles, le château changea régulièrement de propriétaires, passant des mains de grands du royaume, à de simples roturiers, néanmoins certainement très fortunés.

C’est en 1875, que Marie Say acquit le château. Elle épousa peu après Amédée de Broglie (fils d’Albert de Broglie). Ils firent aménager de luxueuses écuries et un parc paysagé à l’anglaise.

L’édification en 1877 de ces écuries somptueuses fut confiée à l’architecte Paul-Ernest Sanson, également chargé par le prince Henri Amédée de Broglie et son épouse Marie, de la restauration complète du château. L’architecte fit le choix d’un ensemble en brique et pierre.

Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre

Les écuries de Chaumont sont représentatives de ce que l’aristocratie fortunée fit construire à la fin du XIXe siècle pour abriter ses chevaux.

Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre

Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre

Le manège, qui sert en ce moment de volière, pour les besoins d’une oeuvre comtemporaine.

Elles furent considérées à l’époque comme les plus luxueuses d’Europe, bénéficiant alors d’un éclairage électrique à arc, en même temps que l’Opéra Garnier et l’hôtel de ville de Paris, et d’une cuisine somptueuse, très moderne pour l’époque, où se préparait l’alimentation des chevaux et plus particulièrement les mashs et les barbotages.

Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre

Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre

Pendant quarante ans, le château connaîtra une époque fastueuse durant laquelle les Broglie donneront des fêtes et réceptions éblouissantes, en menant une vie digne d’une maison royale. Des revers de fortune obligeront la princesse de Broglie à vendre Chaumont en 1938 à l’État qui l’affectera au service des Monuments historiques.

Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre

Voici, pour terminer, quelques amusantes caricatures équestres présentées dans l’une des pièces du château.

Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre

Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvreEcuries de chaumont sur loire blog mh lelièvreEcuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre

Ecuries de chaumont sur loire blog mh lelièvre

2 Responses to “LES ECURIES DE CHAUMONT SUR LOIRE.”

  1. Sandrine dit :

    Très intéressants tes posts « historiques ».
    Sur les caricatures à la fin, j’aime bien les cavaliers, ils sont assortis à leur monture à se dire que probablement certains assortissaient leur type de cheval à leur vêtements et leur style (le cavalier un peu en retrait me fait rigoler tant il est différent des deux autres).

  2. gaton dit :

    pour avoir eu le plaisir de visiter ses écuries gratuitement grace à une amies , je suis heureuse de m’y replonger
    je me rapelle avoir fait la réflexion que les palefreniers étaient moins bien logés que les chevaux

    et le manège me plait car avec lui, ma carrière me parait bien plus grande
    ils concevaient vraiment le travail des chevaux différement que maintenant

Leave a Reply