ECHAUFFER SON CHEVAL AVANT DE LE MONTER.

Dans ce post, je vais revenir sur l’importance d’échauffer son cheval avant de le monter.

J’ai déjà évoqué le travail à la longe dans un précédent post, au tout début de l’existence de ce blog, aussi, si vous le désirez, vous pouvez vous y référer : La longe conseil n°2Thursday, August 2nd, 2007

L’idéal est de pouvoir longer ou détendre en liberté avant d’entamer le travail monté. Il est important de toujours commencer par une longue période de pas (5mn à chaque main) avant de passer à l’allure supérieure afin que l’organisme libère de la chaleur pour permettre aux muscles de ne pas « attaquer » directement à froid. De plus, il est préférable de ne pas entamer le travail directement par des petits cercles. Et c’est la raison pour laquelle, un rond de longe n’est pas toujours la solution idéale, car il ne donne pas la possibilité de marcher, ne serait-ce qu’un peu, large.

S’il y a le moindre risque que le cheval parte subitement en « explosant », alors il faut prendre la peine de le marcher en main une dizaine de minutes pour limiter les risques de blessures.

échauffer avant de monter mh lelièvre

Le fait que le cheval sorte du paddock ou du pré ne le dispense pas d’un échauffement supplémentaire avant d’être monté. En effet, même si l’on a gagné du temps, l’échauffement musculaire reste partiel.
Imaginez un instant qu’un sportif ne compte que sur le fait d’avoir vaqué à ses occupations quotidiennes pour considérer qu’il peut partir sur un 100 m. Non, bien sûr, vous ne pouvez pas l’imaginer.
En bien, il en va de même pour l’athlète cheval que l’on va solliciter durant toute une séance.

Le cheval a particulièrement besoin d’être échauffé car il doit se préparer à des contraintes importantes. D’une part, il doit porter son cavalier : première contrainte, et non des moindres, et d’autre part, il ne faut pas oublier qu’il ne s’organise dans son « geste sportif », que très rarement de façon optimale pour lui, comme pourrait le rechercher un humain pour lui-même. Il est soumis à la volonté de son cavalier, qui n’agit pas toujours à bon escient et en souhaitant avoir une réponse rapide.
Dans bien des cas, l’entraînement des chevaux va à l’encontre de leur intégrité physique, alors au moins, qu’ils soient bien échauffés!

Outre le bénéfice d’un échauffement physique, le fait de détendre sa monture avant de la monter, a bien d’autres avantages.
Cela permet :

  • De donner la possibilité à l’élève d’exprimer sa gaieté.
  • De le faire entrer progressivement dans le canal des ordres.
  • De capter l’attention si distraction il y a.
  • De donner au cavalier la possibilité de voir si son cheval a un problème physique (boîterie ou autre), une baisse de forme morale (oeil triste, tête basse, manque d’entrain).
  • De faire exécuter au cheval des exercices pouvant le préparer à ceux qu’il rencontrera une fois monté (réponse à la voix, transitions).
    La liste n’est bien sûr pas exhaustive!

    Sur ces deux vidéos, je vous ai épargné les 10mn de travail au pas!

    Un dernier avantage encore, à détendre son compagnon équin avant de le travailler monté : il y a moins de risques qu’il bouge au montoir.

    Nous verrons ce point dans le post suivant.

    A suivre, donc…

  • 3 Responses to “ECHAUFFER SON CHEVAL AVANT DE LE MONTER.”

    1. gaton dit :

      pour ma part, je détends généralement (j’avoue que des fois, je onte direct dessus) ma jument en longe avant de la monter
      elle est au paddock, mais quand on la voit les 5 premières minutes, on puurait croire a un vieux bourricot perclus de rhumatisme

      c’est un vrai diesel qui a vraiment besoin de temps
      je suis impatiente d’un post sur le montoir, acr elle a toujours bougé, mais je la laisse faire car je me dis que cela lui fait moins mal au dos
      ai je tort ?!

    2. […] dans un second petit post, comment demander ces flexions. Mais en attendant, je vous propose, en cliquant ici, de relire un post antérieur concernant l’échauffement du cheval et dans lequel il est […]

    3. […] L’idéal, bien sûr, est que le cheval ait été détendu sans avoir le cavalier sur son dos avant d’être monté (plus de renseignements à ce sujet en “cliquant ici“). […]

    Leave a Reply