Archive for avril, 2012

ÉBAUCHE DES PREMIÈRES FOULÉES DE PIAFFER.

samedi, avril 28th, 2012

Après avoir mené de façon concomitante, plusieurs exercices préparatoires, le cavalier conduit son cheval vers les premières foulées de ce qui ressemble à du piaffer.

On ne sait pas toujours quel exercice déclenchera la diagonalisation tant attendue, c’est pourquoi personnellement, je demande à mes élèves de travailler, dans une même période, différents exercices tels, des départs au trot cadencé du pas compté, des départs au trot cadencé du reculer, des balancements un pas en avant un pas en arrière plusieurs fois, avant de partir au trot.

Une fois ces exercices assimilés, la mobilisation sur place, ou légèrement en avançant, se dessine. Le cheval a compris.

Les débuts sont parfois maladroits, la diagonalisation n’étant pas parfaite, ou le cheval, manquant encore de force, ne saute pas assez dans ses foulées. Je pense qu’il est intéressant, à ce stade, d’alterner entre récompense immédiate à l’arrêt, et départ au petit trot cadencé.

La grande question est : doit on attendre que le cheval ait assez de force pour aborder cet exercice, ou bien cet exercice peut-il au contraire, l’aider à acquérir de la force?

Pour ma part, j’opte pour la deuxième solution, et  je pense que si le cheval arrive à comprendre aisément ce que l’on attend de lui, par le biais d’exercices appropriés et abordés sans que le cavalier ne force, il n’y a aucune raison pour ne pas poursuivre l’apprentissage. Les progrès viendront petit à petit.

Les efforts seront demandés sur des laps de temps courts, avec une stimulation dosée de la part du cavalier, et de préférence, sans se fixer d’échéance de résultats.

Comme vous le verrez sur les toujours très petites vidéos, le style est encore imparfait, mais les progrès vous seront montrés au fur et à mesure.

J’ai parlé des tâtonnements du cheval, mais qu’en est- il de ceux du cavalier qui découvre l’art de piaffer, en même temps que sa monture?

Les principaux défauts que je rencontre chez mes élèves, et qui sont le signe d’une assiette encore trop timide, sont principalement une légère agitation du couple bassin-buste, comme pour stimuler le cheval, et une tendance à accompagner de manière excessive du bas des jambes. Autant d’erreurs qui gênent le cheval dans ses efforts.

Et pour terminer ce post qui vous amènera, nombreux je l’espère,  à poser vos questions et à parler de votre expérience, voici deux précieux conseils pour votre approche du piaffer :

  • laisser le cheval avancer légèrement dans le piaffer n’est pas un problème, mais le laisser reculer doit être considérer comme une erreur à corriger plus que rapidement;
  • il faut impérativement éviter de comprimer sa monture entre les mains et les jambes lorsque l’on aborde ce travail. Ce comportement inadapté qui peut justement inciter le cheval à reculer, voire à s’acculer, risque de le priver de la possibilité d’exprimer sa force musculaire et sa force d’expression, le brillant.

 

Affaire à suivre…!

CHANGEMENTS DE PIED EN 1 TEMPS.

vendredi, avril 20th, 2012

Il est une condition préalable, indispensable aux changements de pied en un temps : la rectitude.

Très souvent, c’est le postérieur qui tarde à changer. La cause est en générale à rechercher dans une déviation trop prononcée des hanches du côté du contre galop, avant le changement. Je vous recommande la lecture (ou re lecture) d’un post écrit précédemment sur le sujet en cliquant ici.

Cependant, malgré toute l’attention portée sur la rectitude, cela peu encore s’avérer insuffisant pour l’obtention d’un bon changement de pied.

La qualité de l’attitude longitudinale a un rôle également très important, et se trouve être un facteur de réussite indéniable.

Lorsque le cavalier arrive à mieux  maîtriser les hanches de sa monture par le biais d’un galop plus actif tout en étant légèrement plus rassemblé, nuque ne « plongeant » pas au moment du changement, il voit ses chances de changer en 1 temps nettement augmenter.

J’espère que les très (trop, veuillez m’en excuser) petites vidéos qui suivent sont assez explicites. N’hésitez pas à donner vos impressions.

 

 

 

 

RÉSISTANCES.

mercredi, avril 18th, 2012

Dans l’art de l’équitation, lorsque que l’on parle des résistances, les termes employés sont souvent proches de ceux employés dans l’art de la guerre. On combat, on rompt, ou bien encore, il est question de s’opposer, ou de résister… aux lignes ennemies.

Dans combattre, il y a battre. Dans rompre, il y a l’idée de  briser, de casser, et dans s’opposer ou résister, il y a une notion de lutte trop évidente.

Si le cheval n’est pas, et n’a jamais été l’ennemi de l’homme, l’inverse se vérifie trop souvent, et sans raison!

Pour ma part, je préfère utiliser des vocables plus souples et qui correspondent mieux à ma philosophie de l’équitation : absorber pour mieux diluer, voire dissoudre les résistances.

Si, comme bon nombre de cavaliers, je rêve de devenir centaure, et ne faire qu’une avec mon cheval, je dois accepter les résistances de celui-ci, puis les faire miennes afin de les faire disparaître.

Un petit tour du côté du dictionnaire n’est pas inutile pour clarifier mon propos. Les définitions proposées sont les suivantes :

Absorber : Faire pénétrer quelque chose en soi, en vue de l’assimiler, ou faire disparaître quelque chose comme par assimilation progressive. Il est bien ici question de faire sien et non de s’opposer.

Dissoudre : Décomposer en désagrégeant les éléments constituants, voire amener un corps solide ou gazeux à former un mélange homogène avec un liquide.

Si la 1ère définition semble bien correspondre à l’intention qui est la mienne lorsque je rencontre les résistances de mes amis équidés, la seconde peut paraître nettement moins adéquate. Les expressions corps solides, gazeux et liquides ne semblent pas très appropriées au domaine qui nous concerne, me direz vous!

Mais imaginez un instant que votre cheval et ses résistances soient le corps solide, et que le cavalier se ressente comme l’élément liquide. Il oeuvrera  pour la dissolution des résistances afin de retrouver une homogénéité dans le rapport de force entre son cheval et lui-même, de sorte que tout devienne plus…coulant!

ALLONGER LE PAS.

mercredi, avril 11th, 2012

Voici un petit exercice susceptible d’aider votre cheval à mieux allonger le pas.

Le pas allongé articule énormément les chevaux, et pour cette raison, c’est un excellent travail. Toutefois, cela représente pour certains, un véritable effort qu’ils peuvent avoir des difficultés à fournir.

Aussi, plutôt que de chercher à tout prix à allonger à partir du pas naturel du cheval (pas inhérent à chaque cheval lorsque celui-ci n’est soumis à aucun effort particulier), il s’avère souvent plus efficient de faire la demande à partir d’un pas plus raccourci, voire rassemblé pour ceux qui en ont le niveau, bien actif, et cadencé.

Il faut maintenir l’effort suffisamment longtemps (j’entends par longtemps, plutôt 6 foulées que 3, par exemple), pour que l’allongement demandé ensuite, représente pour le cheval un retour à un état de moindre tension. Pour qu’aprés l’effort, il trouve en quelque sorte, le réconfort.

Au delà de ce point positif et tout à fait important, le ralentissement, s’il est  est bien exécuté, met le cheval dans le même état, pardonnez moi cette comparaison un peu triviale, qu’un ressort comprimé prêt à se détendre.

Pour autant, je ne prétends pas du tout qu’il faille comprimer son cheval!! Bien au contraire la sacro-sainte légèreté est à rechercher.

Cet exercice peut s’effectuer en ligne droite ou sur le cercle, en veillant, dans ce second cas, à garder les épaules devant les hanches!

 

STAGE EN TOURAINE.

mardi, avril 10th, 2012

Les Ecuries de Fontiville, écurie de propriétaires occupant les locaux de l’ancienne Académie Equestre de Touraine à Veigné  (13 km au sud de Tours), propose aux cavaliers propriétaires intéressés par un stage de dressage, de les accueillir la journée du dimanche 20mai 2012.

Les cours de dressage classique seront dispensés par mes soins. Les cavaliers travailleront par groupe de 2 ou 3 personnes selon le nombre de participants, en extérieur ou en manège.

Il reste encore des places.

Si vous souhaitez vous inscrire à ce stage, adressez vous à l’organisatrice et responsable de l’écurie :

Cathy Nicod 

06 50 91 30 25 

jobalu37@gmail.com

P.S. l’hébergement des chevaux et la restauration des cavaliers seront disponibles sur place.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GRANDE ET BONNE NOUVELLE!

vendredi, avril 6th, 2012

 

La fédération a pour objectif le remaniement des programmes des Galops, pour septembre 2012. En effet, il est prévu, pour chaque Galop, d’inclure un module portant sur des notions d’éthologie que la fédération appellera « connaissances du cheval » telles que :

  • le comportement, les postures;
  • les sens;
  • l’organisation sociale;
  • le mode de vie à l’état naturel, les conséquences de la vie domestique;
  • des notions sur l’apprentissage : le conditionnement et le renforcement…
Ces notions d’éthologie feront désormais  partie intégrante des Galops classiques hors spécificités.

Il n’est pas envisagé pour le moment que cette réforme remette en question les Galops spécifiques pré existants intitulés « Savoirs éthologiques ».

Pour les besoins de cette rénovation, la fédérations a fait appel à de véritables professionnels de cette disciple scientifique telles, Martine Hausberger de l’université de Rennes, Léa Lansade de l’INRA de Nouzilly et Hélène Roche, éthologue indépendante.

Il était plus que temps de faire entrer dans la formation des cavaliers ces notions à mon avis indispensables à toute collaboration entre l’humain et le cheval.

Que d’erreurs et d’actes brutaux sont à mettre sur le compte d’une méconnaissance de l’animal!!

Mais comment cette réforme sera- t-elle perçue? Comme un nième effet de mode? Comme un moyen mercantile supplémentaire?

Quid de la formation des enseignants? Se hâteront-ils de lire les nouveaux manuels de leurs élèves avant de faire passer les examens, ou auront-ils le goût d’enrichir leurs connaissances par eux-même? Des cessions de formation seront-elles organisées pour les remettre à niveau? Si tel est le cas, à qui feront appel les instances organisatrices pour dispenser ces nouvelles connaissances?

Autant de questions qui restent aujourd’hui encore sans réponses.

Affaire à suivre…

1ER RENDEZ VOUS.

jeudi, avril 5th, 2012

Pour tous les passionnés de ce bel animal qu’est le cheval, l’association « Quadrupède » organise une toute première rencontre « Café équestre » le samedi 21 Avril.

 

 

Selon la formule consacrée je vous dis : venez nombreux!!