REPONSE OUVERTE.

Petite réponse ouverte à tous, à la question de Sören concernant les changements de pied.


Je ne pense pas que l’on puisse affirmer que les changements de pied sont mauvais pour un cheval qui est sur les épaules, pas plus que ne le sont les petits cercles pour un cheval raide, ou que le piaffer  pour un cheval faible des jarrets.

Ce qui importe, c’est avant tout la façon dont l’exercice est demandé, et la fréquence des demandes.

J’oserai un parallèle un peu familier : on sait que l’abus d’alcool est néfaste pour la santé, pour autant, il n’est pas interdit de boire de temps à autre, voire quotidiennement, un  petit verre de vin, bien sûr sauf en cas de pathologie avérée.

Tout est toujours une question de mesure et d’équilibre. Dans la vie en général, d’ailleurs! Et le travail des chevaux ne doit pas échapper à cette règle.

C’est pourquoi je pense que, sauf avis contraire du vétérinaire, tout exercice peut être demandé à un cheval. Il va sans dire que je parle d’un exercice à la portée du niveau de dressage du cheval!

Si le cavalier connait parfaitement sa monture, tant sur le plan physique que sur le plan mental, et s’il est entouré de bons conseils, le choix du bon dosage dans la réalisation des exercices aura toutes les chances d’être le bon et de ne pas porter préjudice au cheval.

Si un cheval rechigne systématiquement à réaliser un mouvement, alors que par ailleurs sa bonne volonté semble évidente, c’est qu’il exprime une difficulté dont il faut vraiment tenir compte et agir en conséquence, avec grande modération.

Pour le reste, même si un exercice demande un réel effort au cheval, il peut néanmoins lui être demandé de temps à autre. Je prendrai l’exemple de mon cheval qui n’est vraiment pas fort dans son arrière main, mais qui galope bien volontiers à pied, alors même que cela lui demande de se rassembler de manière relativement conséquente, et en mobilisant beaucoup de force. Et bien je ne  lui demande  que de temps en temps et peu à chaque fois, mais cet exercice reste toutefois inscrit à son répertoire.

Pour finir, et pour rassurer Sören qui posait la question concernant les changements de pied, je dirai quelques mots sur Latina, la jument d’une de mes élèves, et qui est plutôt faite en descendant. Elle commence à aborder les changements de pied aux deux temps. Tout se passe dans le calme, tranquillement, la jument semblant se plaire dans cet exercice. Sa cavalière ne force jamais, ne lui demande pas à chaque séance car elle varie beaucoup les activités, et lorsqu’elle lui demande, je ne pense pas qu’elle y passe plus de cinq minutes.

 

Leave a Reply