Archive for août, 2013

CONTRACTION/DECONTRACTION

samedi, août 24th, 2013

Pascale et son poney de 6 ans  Tornado forment un couple encore jeune dans le travail. Il est intéressant de faire un comparatif de leur état de décontraction, entre le début et la fin d’une séance.

 Sur la photo ci-dessus, la cavalière est contractée . Son visage reflète une certaine appréhension qui rejaillit sur l’ensemble de son corps :

    • Muscles du cou raidis;
    • Epaules remontées bloquées;
    • Avant-bras contractés;
    • Articulations coxo-fémorales verrouillées, d’où une assiette peu profonde et qui tend à reculer vers le troussequin.
 Le poney n’a pas la bouche décontractée, et sa ligne du dessus n’est pas dans la bonne orientation (base d’encolure creuse).

Sur cette photo au contraire, la sérénité se lit sur le visage de la cavalière. La décontraction rend le couple beaucoup plus harmonieux :

  • Le cou et la nuque sont souples;
  • Les épaules sont relâchées et plus libres;
  • Les muscles des avant bras sont moins saillants, ce qui induit un contact plus doux avec la bouche du poney;
  • Les hanches sont également beaucoup plus libres, et l’assiette plus profonde. La cavalière est vraiment assise!

Le poney présente une très bonne orientation de l’encolure et de la nuque, et un excellent contact avec son mors. Il reste encore à abaisser ses hanches et tendre la région lombaire. le travail y pourvoira!

La cavalière a une très bonne attitude car très en harmonie avec son poney. Elle peut néanmoins encore progresser dans le relâchement du bas de la jambe, la cheville étant encore un peu contractée.

SOIRÉE D’ÉTÉ POUR YAICO.

jeudi, août 15th, 2013

Voici un petit pure race espagnol entier qui a l’air bienheureux avec tout son monde!

Mais voyant qu’il ne peut rien obtenir d’intéressant hormis quelques caresses toutefois bien agréables, il retourne vaquer à de bien meilleures occupations!

 

MISE EN GARDE!

mercredi, août 7th, 2013

Ce post ci n’est pas destiné à vous conseiller sur le dressage de votre cheval. Il a pour but de vous sensibiliser à d’éventuels symptômes pouvant se manifester chez celui-ci, et qui pourraient révéler certaines pathologies très présentes en ce moment.

Voici quelques unes de ces maladies : leptospirose (due aux rongeurs), maladie de Lyme, piroplasmose, ehrlichiose…(dues aux tiques)

Les symptômes associés à ces maladies sont multiples et variés, et ne surviennent pas systématiquement tous en même temps chez le même individu.

Deux chevaux dont je m’occupe, récemment traités, l’un pour une leptospirose et une maladie de Lyme, et l’autre pour une ehrlichiose, présentaient, pour le premier une simple mais inhabituelle baisse de forme au travail, et pour le second, une baisse de forme doublée d’un amaigrissement, là encore inhabituels.

Dans ces circonstances, si les mesures simples de bases pour offrir du repos au cheval et/ou le faire regrossir ne suffisent pas à le remettre en forme, il est très important de faire appel à son vétérinaire afin qu’il effectue des analyses plus approfondies.

Si j insiste sur ce sujet c’est parce que, si certains chevaux peuvent présenter des symptômes graves, d’autres par contre, ne semblent présenter que de petites faiblesses sans grande importance.

Mais il n’en est rien, et si l’on connaît bien son animal, on aura tôt fait de s’inquiéter, à juste d’ailleurs, et de prendre les mesures qui s’imposent.

 

Ce joli poney n’a vraiment pas l’air malade!!!