Archive for février, 2017

STAGE EN TOURAINE

mardi, février 21st, 2017

Stage d’équitation de tradition française prés de Langeais, en Touraine, le samedi 8 avril ou le dimanche 9, en fonction du souhait des participants.
Le matin, travail sur la mise en place d’une bonne position et d’un fonctionnement correct afin d’optimiser le geste technique du cavalier. Le développement de la proprioception aide à améliorer l’ équilibre, à maîtriser la décontraction musculaire, et à mieux contrôler l’emploi des aides.
L’après midi, travail sur la technique équestre pure. Faire le choix de la bonne attitude du cheval et des exercices appropriés, afin d’évoluer vers une équitation d’équilibre et de légèreté.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur des chevaux, cheval et plein air

La fixité de la jambe.

dimanche, février 12th, 2017

On parle souvent de la fixité de la jambe.

Mais la jambe fixe l’est-elle grâce à une action volontaire du cavalier qui se fige pour qu’aucun mouvement ne se voit, ou bien cette fixité n’est-elle que la conséquence de l’attitude juste d’un cavalier qui fonctionne correctement, et qui est dans la descente de jambes?

Les deux cas de figure existent bien entendu, mais le second témoigne d’un cavalier plus abouti dans sa position et dans son fonctionnement. L’articulation coxo-fémorale s’articulant librement, la jambe vient, dans un mouvement naturel, enrober les flancs du cheval sans les serrer et sans battre des mollets.

Dans le premier cas de figure ceci est remis en question! De plus les adducteurs sont contractés : inconvénient majeur pour le cheval qui risque d’être gêné dans le fonctionnement de son dos.

Cependant, un cavalier qui a la jambe fixe n’est pas tenu, bien entendu, de ne jamais bouger la jambe. Celle-ci s’avère être une aide précieuse lorsqu’elle est utilisée à bon escient et avec parcimonie. Mais alors, ni les faibles contractions ni les légers déplacements du mollet ne viennent gâcher la belle attitude souple et relâchée de la jambe!

En témoigne la belle photo de Patrice Franchet-d’Espérey

18_Constellation__Piaffer_1_carre

 

Petit « coup de gueule »

vendredi, février 3rd, 2017

Je suis en ce moment sur Facebook beaucoup de discussions fort intéressantes relatives à la manière la plus juste d’éduquer, de dresser un cheval, et au choix de la bonne méthode.

Je trouve très important que les cavaliers développent leur esprit d’analyse, leur sens critique, qu’ils ne prennent pas les assertions du dernier qui parle et qui est à la mode pour argent comptant. Mais au contraire, qu’ils se posent des questions, qu’ils fassent des recherches, qu’ils échangent leurs idées avec d’autres passionnés!

Tout cela est bon pour fait avancer les choses équestres…si possible vers une équitation plus respectueuse.

Mais bon, il y a malgré tout quelque chose qui me chagrine un peu…voire plus qu’un peu.

Et le cavalier dans tout ça? Jamais il n’en est fait mention. Nulle part il n’est question de discuter de sa position, de la façon dont il doit utiliser ses mains, ses jambes ou bien encore son dos ou son assiette. Son rôle (physique) serait-il réduit à portion congrue?

Bien sûr quand il s’agit d’évoquer l’élévation de la nuque, on va peut-être parler du demi arrêt, et par voie de conséquence de l’élévation des mains. Mais ne serait-il pas intéressant aussi d’échanger sur la bonne façon d’exécuter le demi arrêt, plutôt que simplement se demander s’il faut ou non en faire un? Et dans quel équilibre le cavalier doit-il être lors du demi arrêt? Quelle doit être la place de son dos? L’action de son assiette? Et ses jambes ? Tiens…que doivent -elles faire pendant ce temps là? Le cavalier doit-il avoir un dos tonique ou relâché à ce moment-là?

Je trouve cela passionnant, et ce d’autant plus qu’on n’a jamais vu un cheval aller bien avec un cavalier montant mal, même avec la meilleure méthode qui soit.

Je ne sais plus qui a dit : « Un bel homme de cheval est un bon homme de cheval ». 

Voilà pourquoi à mon sens, la recherche de la bonne et belle posture et de son juste emploi, doit être une préoccupation quotidienne, afin de mettre en valeur la méthode choisie!

Afficher l'image d'origine