Archive for the ‘Parcours Pro’ Category

De la bonne posture du buste pour tourner.

lundi, décembre 4th, 2017
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et chaussures
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et chaussures

Beaucoup de cavaliers n’utilisent pas de manière optimale leur corps lorsqu’ils tournent.
Utiliser correctement son buste pour tourner demande une attention toute particulière!
En effet, la légère rotation de la colonne vertébrale doit partir de la taille, de la charnière lombo-sacrée, donc au dessus du bassin.
Le cavalier doit centrer son attention sur cette partie du corps, afin qu’elle soit le siège de l’amorce de la rotation, les bras étant délicatement et harmonieusement entraînés par ce mouvement.
Si le cavalier tourne son buste à partir des épaules, il y a un risque qu’il déporte exagérément ses bras sur le côté, qu’il recule donc sa main intérieure avec de plus, la désagréable sensation d’être verrouillé dans toute la région scapulaire.
Le cavalier peut également tourner son buste, mais cette fois la rotation part du bassin, plus exactement des articulations coxo-fémorales.
L’inconvénient alors est de ne plus être dans l’axe du cheval au niveau de l’assiette, on se sent comme dissocié de sa monture! L’une des deux cuisses vient se plaquer contre la selle, entraînant une fermeture du pli de l’aine correspondant…l’assiette n’est plus « ouverte ». C’est toute la région du bassin qui se verrouille.
Je vous propose un petit exercice à faire à pied qui vous aidera à sentir d’abord, puis, au fil des répétitions, à maîtriser la juste rotation du buste.
Tenez-vous droit, pieds joints et regard porté loin devant vous vers l’horizon (imaginez le au-delà du mur si vous êtes dans une pièce).
Les bras sont légèrement écartés du corps, puis portés un peu en avant, paumes tournées l’une vers l’autre, comme si vous teniez un gros ballon.
Amorcez lentement la rotation du buste à partir de la taille, sans dépasser 45°.
Le bassin ne bouge pas, ou très peu, et reste dans l’axe de vos pieds. Les bras et la tête sont passifs et sont entraînés par la rotation du buste.
A environ 45°, stoppez la rotation du buste et poursuivez encore quelques degrés par la seule rotation de la nuque comme pour jeter un coup d’œil par dessus votre épaule, ceci pour accentuer la maîtrise de la dissociation des différentes rotations.
Revenez en sens inverse, en commençant par la tête, puis le buste jusqu’au milieu, et faites ensuite l’exercice dans l’autre sens.
Ne forcez pas, allez très lentement et prenez le temps de sentir.
Quand vous ferez cet exercice en selle, vous constaterez à coup sur combien il améliore le confort et l’harmonie entre votre cheval et vous quand vous tournez.
Sur les deux photos suivantes j’ai souligné d’un trait rouge le siège de la rotation.
Photo 1 : rotation correcte
Photo 2 : rotation incorrecte

Travail au filet sans mors.

dimanche, novembre 12th, 2017

Equilibre, autonomie, descente de main…autant que faire ce peut!

L’image contient peut-être : plein air
L’image contient peut-être : cheval et plein air
L’image contient peut-être : cheval et plein air
L’image contient peut-être : 1 personne, cheval

Stage avec Patrice Franchet d’Espérey.

dimanche, octobre 1st, 2017

Très beau week end avec Patrice Franchet d’Espérey!!!!
Comment travailler son cheval sans tensions… comment obtenir sans s’opposer au mouvement… oser revenir sur ce que l’on pensait acquis… accepter que l’on ait pu se tromper…se dire toutefois que l’on était quand même sur la bonne voie, dans le bon état d’esprit.
Réfléchir toujours et sans cesse, se remettre en question…c’est comme cela qu’on avance…et aller vers toujours plus de douceur, avec un cheval paisible.
Beaucoup de travail en perspective, mais la chance de n’être qu’à 3/4 d’heure de route et de pouvoir par conséquent (du coup ?), organiser une rencontre, à pied ou à cheval, pour échanger, partager, écouter et avancer encore un peu.
Merci encore Monsieur Franchet d’Espérey pour vos connaissances dispensées avec tant de gentillesse et de bonne humeur…nous avons aussi beaucoup ri!!!

 

L’image contient peut-être : 1 personne, ciel, nuage, cheval, plein air et nature

Faire tranquillement sauter les tensions, au box puis en main.
On observe d’abord.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, cheval et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, cheval et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus et cheval
L’image contient peut-être : une personne ou plus, cheval et plein air

Faire tranquillement sauter les tensions, au box puis en main.
On observe d’abord.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, cheval et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, cheval et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus et cheval
L’image contient peut-être : une personne ou plus, cheval et plein air

L’image contient peut-être : une personne ou plus, arbre, cheval, ciel, plein air et nature
L’image contient peut-être : une personne ou plus, cheval, arbre, plein air et nature
L’image contient peut-être : 1 personne, arbre, cheval, plein air et nature

Faire tranquillement sauter les tensions, au box puis en main.
On observe d’abord.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, cheval et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, cheval et plein air
L’image contient peut-être : une personne ou plus et cheval
L’image contient peut-être : une personne ou plus, cheval et plein air

 

La tête au mur : 1ère part

dimanche, juillet 23rd, 2017

La tête au mur, ou travers, est un déplacement latéral se révélant être une excellente gymnastique pour le cheval. Elle améliore l’incurvation, prépare à l’appuyer, et peut s’avérer être une aide précieuse pour les départs au galop tout en optimisant la coordination motrice du couple cheval-cavalier.

On peut se représenter la tête au mur comme un appuyer courant le long du mur au lieu d’être sur une diagonale. Le cheval est en oblique le long de la paroi, incurvé dans le sens où il va (côté concave), les antérieurs à la piste, les hanches cheminant en piste intérieure. L’angle de l’exercice varie selon les besoins d’assouplissement de chaque cheval.

Prenons maintenant l’exemple d’une tête au mur à main gauche : au début du grand côté, le cavalier fait faire à sa monture un petit cercle tangent à la piste, en recherchant une incurvation obtenue avec souplesse, sans résistance et avec pour corollaire une bouche moelleuse et une rêne intérieure légèrement détendue. A la fin du cercle, et quand les antérieurs rejoignent la piste, le cheval se trouvant en oblique par rapport à la paroi, le cavalier recule la jambe extérieure pour envoyer les hanches de sa monture vers la gauche, tout en contrôlant les épaules grâce à la rêne extérieure.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur des chevaux, cheval, ciel, plein air et nature
L’image contient peut-être : cheval et plein air

LA RELATION AVEC LE CHEVAL  DECOUVERTE ET PERFECTIONNEMENT

dimanche, mai 14th, 2017
  • Vous n’êtes pas cavalier mais vous rêvez de le devenir, et pourquoi pas un jour, d’acquérir votre propre cheval ;
  • Votre enfant débute l’équitation, et vous souhaitez l’accompagner et l’aider, comme il est fréquemment demandé aux parents, en toute sécurité et en connaissance du sujet ;
  • Vous avez toujours eu peur des chevaux et êtes enfin décidé à vaincre votre appréhension ;
  • DESSIN PUB ANTIPEUR
  • Vous avez pratiqué l’équitation il y a fort longtemps et vous désirez, avant de vous remettre en selle, reprendre contact avec le cheval, mais à ses côtés.

Je vous propose sous forme de séances d’1/2h ou d’1h, en compagnie d’un cheval d’âge sûr et gentil,

d’acquérir suffisamment de connaissances pour développer avec cet animal, une relation harmonieuse et respectueuse.

Voici quelques uns des points qui seront abordés :

  • Notions de base sur le comportement du cheval ;
  • Aller chercher le cheval au paddock, au box ;
  • Mener le cheval en main ;
  • Pansage ;
  • Seller, desseller…

en mainpansage DSC03969clown

Prix : 15 euros/1/2h, 25 euros/1h

tél 06 80 07 68 81

marie.helene.lelievre@gmail.com

Vers plus d’autonomie.

mardi, avril 11th, 2017

Rendre au cheval sa liberté de mouvements doit être une priorité pour le cavalier!
Dès le débourrage , le cavalier doit tout mettre en oeuvre pour aider son cheval à travailler dans un équilibre lui permettant de compenser les effets négatifs du portage, et de retrouver la pleine possession de ses moyens.
La recherche de son autonomie est donc primordiale. Si le cavalier n est pas autonome lui-même et reste accroché de toute part à sa monture, comment envisager cette autonomie?
Ce n’est que grace à cette recherche permanente que la légèreté s’obtient. C’est pourquoi la descente des aides est si importante.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et cheval

 

STAGE EN TOURAINE

mardi, février 21st, 2017

Stage d’équitation de tradition française prés de Langeais, en Touraine, le samedi 8 avril ou le dimanche 9, en fonction du souhait des participants.
Le matin, travail sur la mise en place d’une bonne position et d’un fonctionnement correct afin d’optimiser le geste technique du cavalier. Le développement de la proprioception aide à améliorer l’ équilibre, à maîtriser la décontraction musculaire, et à mieux contrôler l’emploi des aides.
L’après midi, travail sur la technique équestre pure. Faire le choix de la bonne attitude du cheval et des exercices appropriés, afin d’évoluer vers une équitation d’équilibre et de légèreté.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur des chevaux, cheval et plein air

La fixité de la jambe.

dimanche, février 12th, 2017

On parle souvent de la fixité de la jambe.

Mais la jambe fixe l’est-elle grâce à une action volontaire du cavalier qui se fige pour qu’aucun mouvement ne se voit, ou bien cette fixité n’est-elle que la conséquence de l’attitude juste d’un cavalier qui fonctionne correctement, et qui est dans la descente de jambes?

Les deux cas de figure existent bien entendu, mais le second témoigne d’un cavalier plus abouti dans sa position et dans son fonctionnement. L’articulation coxo-fémorale s’articulant librement, la jambe vient, dans un mouvement naturel, enrober les flancs du cheval sans les serrer et sans battre des mollets.

Dans le premier cas de figure ceci est remis en question! De plus les adducteurs sont contractés : inconvénient majeur pour le cheval qui risque d’être gêné dans le fonctionnement de son dos.

Cependant, un cavalier qui a la jambe fixe n’est pas tenu, bien entendu, de ne jamais bouger la jambe. Celle-ci s’avère être une aide précieuse lorsqu’elle est utilisée à bon escient et avec parcimonie. Mais alors, ni les faibles contractions ni les légers déplacements du mollet ne viennent gâcher la belle attitude souple et relâchée de la jambe!

En témoigne la belle photo de Patrice Franchet-d’Espérey

18_Constellation__Piaffer_1_carre

 

DOS-JAMBES.

dimanche, décembre 29th, 2013

En dressage, mieux vaut un dos fort et des jambes relâchées qu’un dos mou et des jambes dures!

 

 Dos légèrement relâché.

Dos plus fort!

OBSERVATION.

jeudi, mars 15th, 2012

Que voyez vous exactement sur cette vidéo représentant Eva et Xilophone?